Domicialiation des lymphocytes : lectines et adressines vasculaires de cellules endotheliales de ganglions lymphatiques peripheriques

par VERONIQUE DENIS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de C. KIEDA.

Soutenue en 1995

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    La reconnaissance entre lymphocytes et cellules endotheliales est assuree par differentes classes de molecules qui interviennent sequentiellement a leur surface. Parmi celles-ci figurent les lectines et les glycoproteines. Des cellules endotheliales de ganglions lymphatiques peripheriques de souris ont ete immortalisees. L'un des clones selectionnes exprime des marqueurs caracteristiques des cellules endotheliales de ganglions lymphatiques peripheriques: diverses molecules d'adhesion et une lectine specifique de fucosides a l'instar des cellules endotheliales en culture primaire dont il est issu. L'expression de la lectine specifique de fucosides est constitutive. Elle est augmentee par l'il-7 et par le milieu conditionne provenant de la culture des cellules activees de ganglions lymphatiques peripheriques. Elle se differencie en cela des p- et e-selectines qui sont induites a la surface des cellules endotheliales par l'action des cytokines inflammatoires et par des milieux conditionnes de diverses origines. Elle reconnait preferentiellement des structures fucosylees de type fuc12gal. Dans le but d'etudier le role de cette lectine dans la reconnaissance entre cellules endotheliales et lymphocytes, nous avons utilise deux variants d'un lymphome t murin dans des experiences d'adhesion. Une proportion importante des cellules de l'un des variants adhere aux cellules endotheliales immortalisees contre une faible proportion des cellules de l'autre variant. L'adhesion n'est pas due a la l-selectine, recepteur de domiciliation des lymphocytes dans les ganglions lymphatiques peripheriques ; en revanche, ce variant exprime des glycoconjugues fucosyles en plus grande quantite que le variant qui adhere faiblement. Au repos, la lignee de cellules endotheliales immortalisee exprime en surface de faibles quantites d'epitopes caracteristiques des adressines vasculaires de cellules endotheliales de ganglions lymphatiques peripheriques et aucun epitope caracteristique des tissus associes aux muqueuses en surface. Par contre, lorsque les cellules sont exposees respectivement au milieu conditionne provenant de la culture des cellules activees de ganglions lymphatiques peripheriques d'une part, a celui provenant de la culture des cellules de tissus associes aux muqueuses d'autre part, les epitopes specifiques de ces tissus apparaissent rapidement en surface des cellules endotheliales. Les cellules non activees de la lignee immortalisee n'expriment en surface ni la e-selectine, ni la p-selectine. En presence d'une neoglycoproteine contenant des fucosides, elles sont induites et l'adhesion des cellules de lymphome est augmentee. En conclusion, la lignee de cellules endotheliales ganglionnaires immortalisees partage avec les cellules du haut endothelium vasculaire de ganglions lymphatiques peripheriques la modulation de l'expression des selectines, celle de deux adressines vasculaires et l'existence d'une lectine specifique de fucosides presente constitutivement en surface et differente des selectines. Cette lignee constitue un modele simple et facilement utilisable d'etude des interactions entre cellules endotheliales et leucocytes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 268 P.
  • Annexes : 378 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation.Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.