L'argument de loyaute dans les relations commerciales internationales

par Sylvie Javelot

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Jean-Marc Siroën.

Soutenue en 1995

à Orléans .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis le milieu des annees soixante-dix, les relations internationales sont marquees par une multiplication des conflits commerciaux et une attention croissante portee sur la loyaute des pratiques concurrentielles. Les mesures antidumping antisubventions, les accords de restrictions des echanges (accords d'autolimitations, accords de restrictions volontaires des exportations. . . ), sans existence officielle echappant ainsi au controle des instances commerciales internationales et les conflits qui eclatent entre les firmes et ou les nations sont en constante augmentation. Cette evolution marque une remise en cause du role, du fonctionnement et des regles du gatt dont la capacite a lutter efficacement contre les pratiques commerciales deloyales est jugee insuffisante. Les relations commerciales internationales s'eloignent progressivement du multilateralisme pour glisser vers l'unilateralisme et le bilateralisme propice a une exacerbation des rapports de force entre les nations et laissant craindre un retour des "demons protectionnistes". Cette evolution coincide par ailleurs avec une remise en cause par la theorie de l'efficacite des instruments prevus par le gatt a sanctionner les pratiques deloyales et ou a restaurer les conditions d'un commerce loyal. Plus encore, la theorie de la politique commerciale strategique demontre que ces mesures peuvent, sous certaines conditions, ameliorer la situation d'un pays. Il devient des lors tentant d'utiliser ces developpements pour justifier le recours croissant a certains instruments de politique commerciale. Ces bouleversements tant pratiques que theoriques qui accompagnent l'attention croissante portee sur la loyaute des pratiques concurrentielles meritent des approfondissements qui font l'objet de cette these.


  • Résumé

    Complaints about foreing commercial unfairness have multiplied over past twenty years. In response to request for more relief from international competitors who underprice their products or whose government subsidize exports or protect home markets, some governments have devised elaborate programs to combat these pratices. Antidumping antisubsidies tarifs, export restraints agreements. . . Are restraining a growing number of trade flows. Regulation of so-called unfair trade is closer to dismantling the liberal multilateral trading system which has been painstakingly established and successfully operated since the second world war. This movement coincides with a calling into question of the very theorical foundation of the modern theory of international trade, which for nearly two centuries has been consistently based on the alleged superiority of free trade over a system based on trade restrictions. This thesis examines this movement towards protectionism, unilateralism and bilateralism, its effects and causes and provides a survey of the trade theory, policy and practice.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université d'Orléans. Service commun de la documentation. Section Droit, Economie et Gestion.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.