Des recepteurs proteiques pour les phospholipases a#2 secretees : identification, proprietes et structure

par GERARD LAMBEAU

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M. LAZDUNSKI.

Soutenue en 1995

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    En controlant la liberation de l'acide arachidonique, les phospholipases a#2 (pla#2) interviennent dans une variete de fonctions telles que la proliferation cellulaire, la neurosecretion, l'inflammation et diverses pathologies comme le cancer, l'ischemie cerebrale, l'arthrite rhumatismale ou le choc septique. Plusieurs pla#2 sont aujourd'hui caracterisees, revelant l'existence d'une grande diversite d'enzymes intracellulaires mais aussi secretees, qui sont heterogenes quant a leur structure, leur role biologique, leur localisation et leur regulation. Des pla#2 sont egalement presentes dans les venins de serpents et d'abeille. Outre un role dans la digestion des proies, plusieurs de ces enzymes sont neurotoxiques, myotoxiques, cytotoxiques ou proinflammatoires. En utilisant ces pla#2 de venins, nous avons identifie deux types de recepteurs proteiques de tres hautes affinites (k#d de l'ordre du pm) pour ces toxines, qui jouent surement un role essentiel dans la toxicite de ces dernieres. Les premiers sont fortement exprimes dans le cerveau (type n, 40, 50 et 85 kda) et sont impliques dans la neurotoxicite des pla#2. Les seconds, initialement decouverts dans le muscle squelettique (type m, 180 kda) possedent des proprietes pharmacologiques differentes des precedents. Le clonage des recepteurs de type m montre que ce sont de nouvelles proteines membranaires constituees d'un domaine n-terminal riche en cysteine, d'un domaine de type fibronectine, de huit domaines de type crd (des domaines impliques dans la reconnaissance de sucres comme le mannose), d'un seul segment transmembranaire et d'un court domaine intracellulaire. Outre les pla#2 de venins, les recepteurs de type m lient des pla#2 secretees de mammiferes, suggerant d'une part que la fonction de ces derniers est probablement de reconnaitre des pla#2 endogenes et d'autre part que le role physiologique des pla#2 secretees de mammiferes n'est peut-etre pas limite a la seule hydrolyse des phospholipides


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 203 P.
  • Annexes : 768 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.