Etude de la reactivite en phase gazeuse des ions positifs de terres rares scandium, yttrium et lutetium vis-a-vis de petites molecules organiques par spectrometrie de masse ft-icr

par Sylvie Breton

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de GERIBALDI.

Soutenue en 1995

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Depuis peu, l'interet porte a la chimie des metaux de terre rare a pris un essor considerable non seulement de par leur intervention dans la composition de materiaux haute technologie, mais egalement de par leur utilisation dans l'elaboration de nouveaux catalyseurs pour la chimie fine. Or, il est reconnu que l'etude de la reactivite intrinseque des ions metalliques en phase gazeuse est d'un apport indeniable pour la comprehension des mecanismes se deroulant en phase solvatee. Ainsi, dans ce travail, la reactivite des cations du scandium, yttrium et lutetium est etudiee vis-a-vis de petites molecules organiques en utilisant un spectrometre de masse par resonance cyclotron des ions a transformee de fourier (ft-icr). La technique ft-icr, les caracteristiques du spectrometre construit au laboratoire, ainsi que les methodologies experimentales generales utilisees sont decrites dans la premiere partie du manuscrit. La seconde partie est consacree aux resultats obtenus avec les cations des trois metaux et le methane, le silane, les alcools et les orthoformiates. Contrairement a son analogue carbone, le methane, qui ne reagit qu'endothermiquement, le silane presente des comportements differents vis-a-vis des trois ions metalliques. Si lu ne reagit pas avec le silane et que la reaction est lente et legerement endothermique avec sc, avec l'ion y, la reaction est rapide et exothermique et conduit au seul produit primaire, l'ion metal silylene. Ce dernier subit alors des reactions sequentielles conduisant a l'oligomerisation du silane. Les reactions avec les alcools sont regies par l'importance oxophilie des metaux. Bien que les produits de reactions primaires et secondaires dependent de la classe et de la longueur de chaine des alcools, le produit final est toujours un ion dialkoxy-metal solvate par des molecules d'alcool. La reaction de ces ions metalliques avec les orthoformiates s'avere etre un modele pour la synthese de trialkoxydes metalliques neutres


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 254 P.
  • Annexes : 311 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.