Etude de l'interaction entre l'adn et des cations metalliques divalents et des composes du platine par la rmn de #2#3na et par birefringence electrique transitoire

par SEDDIK ANSISS

Thèse de doctorat en Sciences biologiques fondamentales et appliquées. Psychologie. Sciences médicales

Sous la direction de D. VASILESCU.

Soutenue en 1995

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Les recherches entreprises dans cette these, ont consiste en l'etude de l'interaction entre l'adn et les cations metalliques divalents: (cu#2#+, mn#2#+, cd#2#+, zn#2#+ et mg#2#+) d'abord, puis avec les composes du platine (cis-ddp, trans-ddp et tdp), par rmn du #2#3na et par la birefringence electrique transitoire. Un aspect technique au niveau de la rmn de #2#3na ; concernant le controle des conditions experimentales: mouvements rapides dans notre cas ; a ete developpe a savoir: adaptation de la methode d'inversion recuperation a notre spectrometre pour le calcul du temps de relaxation longitudinal (t#1). L'usage de la rmn du #2#3na a conduit aux resultats suivants: l'etude de l'interaction entre l'adn et les cations metalliques divalents, par application du modele a deux etats et du concept d'entropie de fluctuation, nous a permis d'etablir un classement des affinites de ces cations vis a vis des bases de l'adn qui est dans l'ordre d'affinite decroissante cu#2#+ > mn#2#+ > cd#2#+ > zn#2#+ > mg#2#+. On observe un accord parfait entre la croissance de la mollesse (ou la decroissance de la durete) des cations metalliques etudies et l'accroissement de leur affinite a se lier aux bases. Ainsi, le cation le plus dur -mg#2#+- est celui qui se lie le plus aux sites phosphates en ejectant le maximum de contreions na#+. Au contraire, le cation le plus mou -cu#2#+- est celui qui se lie le plus fortement au n7 de la guanine. L'interaction de l'adn avec les composes de platine peut etre interpretee comme un changement, ressenti par les ions sodium, au niveau de l'environnement de l'adn lorsque celui-ci est perturbe par le tdp on constate une interaction de type peripherique n'ayant pas cependant les memes caracteristiques que celles du type de mg#2#+, et pour le cis-ddp ou le trans-ddp, qui interagissent essentiellement avec la guanine. Ces resultats concordent avec l'etude par birefringence electrique transitoire. On a observe comment l'interaction entre l'adn et les cations metalliques, au niveau des sites phosphates, notamment pour mg#2#+, augmente la rigidite de la molecule par la stabilisation de sa longueur hydrodynamique ; compare a l'effet de ligand a la guanine de cu#2#+, pour lequel la deconformation est visible a partir d'un ajout egal a p/2. Concernant l'interaction de l'adn avec les composes du platine, l'application de la bet nous a montre en ce cas, que la birefringence decroit brutalement en fonction de la concentration en tdp et moins fortement dans le cas de cis-ddp et trans-ddp ; comportement conduisant a observer que pour tdp qui n'a aucune interaction avec les bases seul le facteur est affaibli


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 135 P.
  • Annexes : 127 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.