La representation des groupes sociaux chez les romanciers noirs sud-africains

par DANIEL MENGARA MINKO

Thèse de doctorat en Études africaines

Sous la direction de Jacqueline Bardolph.

Soutenue en 1995

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Ce travail explore la representation que les romanciers noirs sudafricains (africains et metis) font des groupes sociaux au sein de la communaute noire sud-africaine. Dans la premiere partie, nous montrons que l'afrique du sud noire est traditionnellement un pays de diversite. Cette diversite existait deja au sein de l'afrique du sud precoloniale (groupes ethniques, groupes d'age et de sexe, etc. ). Cependant, la venue du colon blanc raciste y a instille de nouvelles cassures, tout en modifiant profondement la structure. La deuxieme partie montre que ces nouvelles cassures (divisions et diversite politico-raciales, socio-economiques, culturelles, linguistiques, religieuses, etc. ) font un peu plus de l'afrique du sud noire postcoloniale une societe de societes et de dialectiques. La troisieme partie demontre que, curieusement, cette diversite particulierement criante sur les plans historique et politique, ne transparait pas a la lecture de la fiction noire sud-africaine. Au contraire, il y prevaut plutot une representation du monde noir qui, submergee par la dialectique de l'opposition raciale entre blancs et noirs, tait les clivages politiques, socioeconomiques, ethnolinguistiques, culturels et religieux qui le minent consequence : le lecteur tire de cette fiction une impression d'unite et d'homogeneite qui falsifie l'image connue de l'afrique du sud noire.


  • Résumé

    This study explores black south african fiction (african and coloured novelists) and its representation of social groups within south africa's black community. Part one shows that traditional south africa was primarily a country of diversity, that is, a diversity (ethnic groups, age and sex groups, etc). Inherited from precolonial times and tradition. However, the racialist white colonizer introduced new kinds of rifts into this diversity and profoundly modified the structure of black society. Part two shows that these new social rifts (political, racial, socioeconomic, cultural, linguistic, religious, etc). Have turned black south africa into both a society of societies and a society of dialectics. Part three demonstrates that, though worldwidely publicized and historically known, the (conflictual) diversity inherent in black south african society at the socio-economic, cultural, ethnolinguistic, political, religious levels is not, surprisingly, apparent in the black fiction from south africa. Rather, black south african novelists, by giving an overwhelming importance to black and white opposition, present the reader with a falsified image of unity and homogeneity within the black community.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Section Lettres, arts et sciences humaines.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.