Souillure et purification dans les societes traditionnelles. Croyances, superstitions, coutumes, rituels, mythes, mettant en relation l'homme et l'excrement

par MARIE-CLAUDE BONMATI PERIER

Thèse de doctorat en Ethnologie

Sous la direction de Claude Gaignebet.

Soutenue en 1995

à Nice .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude des excretions (ici limitees a l'urine et aux feces) ne peut se contenter d'un point de vue hygieniste opposant le propre et le sale. Nos hypotheses rejoignent celles de mary douglas, a savoir que "la reflexion sur la salete implique la reflexion sur le rapport de l'ordre au desordre, (. . . ), de la forme au manque de forme, de la vie a la mort". Les conduites de l'homme refletent les representations collectives que l'on se fait d'un monde ordonne regit par des prescriptions et des interdits. S'interroger sur la maniere dont la relation homme excrement s'y joue, evaluer les formes de langue et de langage s'y rapportant, noter les temps et eventuellement les rythmes de ces relations, tel a ete notre propos. Partant du plus concret (les lieux) pour aboutir au plus abstrait (interpretation symbolique), nous avons egalement etudie les diverses utilisations des excretions ainsi que les rituels scatologiques presents dans differentes fetes. C'est tout particulierement a la charniere de l'annee (periode des douze jours n'appartenant a aucun temps (raccord des annees soli-lunaire) et marquee de rituels d'inversion) que les excretions entrent dans le systeme plus general de benediction par l'injure et de purification par l'ordure.

  • Titre traduit

    Soiling and purifying in traditional societies - a study of the beliefs, superstitions, customs, rituals and myths which link man to excretion


  • Résumé

    The study of excrements (here limited to urine and defecation) cannot be confined to the simple hygienist standpoint which opposes cleanliness and dirtiness. Our approch ties up with mary douglas's position, that any reflection upon dirtiness implies a reflection upon the link between order and disorder, form and formlesness, death and life. Man's behaviour mirrors the ways in which the human group collectively sees the ordered world ruled by regulations and taboos. This study analyses the various aspects of the relationships between man and excretion, the linguistic forms expressing them and the temporality and rhythm of their occurrences. Starting with the most concrete elements (such as places) and ending up with the most abstract (symbolic interpretations), the various uses made of excrements are then examined, together with scatological rituals central to annual festivals and celebrations. More specifically, it is when the year changes - a period of twelve days belonging to no time and marked with rituals of inversion - that excretion becomes part of that system in which benediction is carried out through abusive language and purification through filth.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque Lettres, Arts, Sciences humaines-Henri Bosco.
  • Accessible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TULAS774
  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque de Saint-Jean d'Angély.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TULAS774
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.