Les modalites de l'interaction maitre-eleves dans le processus enseignement apprentissage au cycle 3, a l'ecole elementaire

par CHRISTIANE MORIN

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Marguerite Altet.

Soutenue en 1995

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette recherche se situe dans le champ de la pedagogie. Elle tente de rendre compte des differentes variables intervenant "dans les processus d'interaction entre l'acte d'enseignement et l'acte d'appentissage" (m. Altet, 91, 94). Elle emprunte a des champs theoriques qui relevent de la psychologie de l'apprentissage et du travail, de l'interectionnisme symbolique et aux recherches actuelles sur le "teachers' thinking". Les donnees ont ete recueillies a partir d'enregistrements audiophoniques de sequences pedagogiques transcrites dans leur integralite et d'entretiens realises aupres des enseignants et des eleves. Quatorze classes ont ainsi ete observees pendant six mois. A partir d'une analyse fonctionnelle des actes pedagogiques et des activites des eleves, nous avons tente d'inferer les operations cognitives sollicitees par les enseignants et les operations cognitives apparemment mises en oeuvre par les eleves. Analyse quantitative et analyse qualitative se completent afin de saisir la dynamique de l'articulation enseignement-apprentissage. Les resultats font apparaitre une manipulation massive de l'information au detriment d'un traitement de cette information, des situations scolaires qui ne sont pas systematiquement interactives, une difficulte d'ajustement instrumentale et coneptuelle des enseignants face aux difficultes de leurs eleves. Ce qui nous conduit au concept "d'abandon cognitif" d'une partie des eleves par les enseignants.

  • Titre traduit

    Teacher-pupil interaction modes in the teaching-learning process in elementary school "cycle 3" (3rd-5th grades)


  • Résumé

    Oriented within the context of the pedagogical field, this thesis attempts an examination of the many variables arising "from the interaction between the act of teaching and the act of learning" (m. Altet, 91, 94). It borrows principles from theorical fields in the domain of psychology of learning and work, of symbolic interactionism, and from current research on "teachers'thinking". The data was gathered from unexpurgated transcripts of audio recordings of pegagogical sequences, and from interviews with tachers and pupils. Fourteen classes were observed in this manner for a period of six minths. Using a functional analysis of pedagogical acts and pupils activity, we have tried to show which cognitive operation are solicited by the teachers, and which are apparently set in motion by the pupils. Quantitative and qualitative analysis work together ro describe the dynamic of teachning-learning. The resultats reveal a massive manipulation of information, to the detriment of processing that information, scholastic situations wich are not systematically interactive, an instrumental and conceptual difficulty on the part of teachers in adjusting to the difficulties encountered by their pupils. All this leads us to the concept of "cognitive abandon" of a portions of the pupils by the teachers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. BU Lettres.
  • Accessible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995NANT3009
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.