Diabete autoimmun de type 1 chez l'homme et chez la souris nod non obese diabetic : etude d'autoanticorps et de leurs antigenes cibles

par AMINA ELMANSOUR ELMANSOUR

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de P. SAI.

Soutenue en 1995

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le diabete de type 1 (insulino-dependant) est lie a une destruction auto-immune progressive des cellules -insulaires. L'emergence clinique de la maladie est precedee d'une phase asymptomatique au cours de laquelle les anticorps anti-cellules d'ilots (ica) constituent le meilleur marqueur de risque utilise dans le depistage du prediabete. Au plan immunologique, nous avons confirme l'heterogeneite du melange d'anticorps que constituent les ica: les ica humains presentant une reaction croisee sur les ilots de langerhans de souris sont plus lies a l'emergence du diabete et a son evolutivite que les ica reagissant uniquement avec le pancreas humain. La presence de ce type d'anticorps peut ameliorer la valeur predictive des ica detectes classiquement. Les ica se fixant sur les deux types de pancreas, associes a d'autres marqueurs humoraux (anticorps anti-gad, anticorps anti-64kd, iaa) pourraient permettre d'identifier de facon plus precise les sujets presentant un haut risque de diabete qui pourraient beneficier d'une intervention preventive precoce. Cette etude confirme egalement que l'acide glutamique decarboxylase (gad) est l'un des antigenes cibles des ica sur le pancreas humain, alors qu'il ne participe pas au signal ica sur le pancreas de souris. Ce dernier type d'ica est dirige contre un ou des antigenes autres que la gad, probablement des monocialogangliosides. Nos etudes chez la souris nod, predisposee au diabete ont montre que ces dernieres presentent une forte expression des antigenes cibles des ica et de la gad par rapport a des souris temoins non susceptibles a la maladie. Chez ces souris nous avons recherche la possibilite de moduler le decours de la maladie en agissant tres precocement, pendant la periode neonatale (ou finit de s'etablir la tolerance immunitaire) sur la cellule cible -insulaire par des injections de glucose et d'arginine. Ce traitement induit une surexpression antigenique des ilots accompagnee par une aggravation du diabete chez les souris femelles. Un autre travail a consiste a administrer de la cyclosporine (csa) par voie orale a des souris nod adultes. Ce travail a revele, pour la premiere fois, que cet immunosuppresseur est capable, a cote de ses effets immunologiques majeurs, de se concentrer dans les ilots de langerhans et d'y induire une diminution de l'expression des antigenes cibles des ica et de la gad 67kd


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 121 P.
  • Annexes : 200 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.