Regulation de la croissance musculaire post natale. Etude chez un dindon de souche lourde

par FRANCK MERLY

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de M.-F. GARDAHAUT.

Soutenue en 1995

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le developpement des muscles lent ald et rapide pld du dindon de souche lourde (t9) a ete compare a celui du dindon leger (betina). Dans la souche lourde t9, l'hypertrophie (augmentation du diametre des fibres) postnatale des fibres des muscles lent ald et rapide pld est superieure a celle observee dans la souche legere betina. Le muscle lent ald de la souche lourde t9, outre un developpement a caractere hypertrophique, presente une hyperplasie (augmentation du nombre de fibres) caracterisee par histomorphometrie et confirmee par la presence de fibres de faible diametre exprimant des mhc de type embryonnaire. Les differences de croissance entre les muscles des dindons lourd et leger suggerent de capacites differentes de leurs cellules satellites a proliferer et a fusionner. Parmi les facteurs susceptibles de moduler les capacites de multiplication et de developpement des cellules satellites, nous avons retenu la tension musculaire et pour cela soumis les muscles ald a un etirement. L'augmentation de tension induite par l'elongation de l'aile provoque dans les muscles ald des deux souches une hypertrophie et une hyperplasie des fibres (statistiquement significative dans la souche lourde). En depit de l'absence de lesions musculaires, l'ald soumis a l'etirement est le siege des 12 heures d'un processus inflammatoire qui s'illustre par un deme et par un envahissement progressif des travees conjonctives par de nombreux macrophages. L'arrivee des macrophages precede l'activation des cellules satellites et laisse imaginer qu'ils pourraient etre impliques dans le processus de neomyogenese via la liberation de facteurs mitogenes. La tension musculaire apparait donc un facteur important de la regulation des processus d'hypertrophie et d'hyperplasie postnatales. Chez le dindon lourd, l'hyperplasie au cours du developpement postnatal du muscle ald, et la reponse differente de l'ald a l'augmentation de tension comparee a celle observee chez le dindon betina, temoignent de l'existence de potentialites intrinseques des cellules satellites a proliferer plus importantes et/ou de differences de reponse de ces cellules aux modifications de l'environnement


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL.,177 P.
  • Annexes : 389 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.