Regulation de la myogenese et de la synaptogenese neuromusculaire au cours du developpement embryonnaire

par VALERIE JARNO

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de FONTAINE-PERUS.

Soutenue en 1995

à Nantes .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    L'etude des mecanismes qui determinent et regulent la differenciation musculaire et l'etablissement de l'innervation, constitue une question importante en neurobiologie du developpement. La mise en place des synapses neuromusculaires necessite de multiples etapes incluant la croissance des axones moteurs, la specialisation des domaines pre et post-synaptiques et la stabilisation selective des jonctions neuromusculaires. Une maniere d'etudier l'importance des phenomenes d'epigenese dans la differenciation neuromusculaire est de realiser des chimeres embryonnaires. Nous avons dans ce but procede a la greffe de somites de ftus de souris ages de 9 jours, chez l'embryon de poulet de 2 jours d'incubation. Notre objectif etait d'amener les neurones d'oiseau a innerver les myotubes de souris puis d'analyser le mode d'innervation des structures greffees. Nous observons que les cellules somitiques de souris proliferent et participent chez l'embryon hote a la formation du derme, de la musculature axiale et peripherique, des vertebres et des cotes. L'utilisation d'une lignee de souris transgeniques ou le gene lacz a ete place sous controle du promoteur du gene desmine, proteine specifique musculaire, nous a permis de tracer de facon precise l'evolution des cellules precurseurs myogeniques greffees. Le traitement des embryons chimeres par la bungarotoxine rhodaminee pour la mise en evidence des recepteurs, par des anticorps antineurofilaments et antimyosine et par le substrat x-gal montre que la cellule musculaire de souris conserve en greffe in ovo une chronologie de mise en place de l'innervation conforme a son origine. En culture, le developpement des cellules myotomales de souris est rapidement limite puisqu'au dela de 7 jours elles degenerent. Au contraire, associees a des neurones de souris ou de poulet, elles se differencient en myotubes et synthetisent des recepteurs. Nous demontrons que la presence du neurone, qu'elle que soit son origine, est necessaire a la maturation des cellules myogeniques murines en culture in vitro


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 VOL.,130 P.
  • Annexes : 195 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Nantes. Service commun de la documentation. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.