Savoir apprendre : fondements théoriques et implications pédagogiques

par Jean-Marc Castejon

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Henri Holec.

Soutenue en 1995

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Les pédagogies dites cognitivistes proposent des modèles d'apprentissage fondés sur des techniques de résolution de problème : il n'y a pas de tache d'apprentissage dont on ne vienne à bout avec une méthode appropriée. Face à ces pédagogies cognitivistes, la thèse pose un modèle associatif ou connexionniste de l'apprentissage, qui s'appuie sur les recherches en reconnaissance de formes de l'intelligence artificielle, et qui met en avant l'analogie comme unique mode d'appropriation des savoir faire.

  • Titre traduit

    Knowing how to learn : theoretical ground and pedagogical implications


  • Résumé

    The so-called cognitive pedagogies bring forward learning models which are basically problem-solving techniques: all learning tasks can be carried through by the appropriate method. We argue on the contrary that associationist or connectionist models are better suited for learning: based on shape-recognition research currently taking place in the field of artificial intelligence, they reckon analogy is the only way people really understand and make progress through learning.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (277 p.)
  • Notes : Reproduction non autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 265-274

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 95/20
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.