Hydrologie du bassin versant du Barada (Syrie)

par Mohamad Ghazi Al Hanafi

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Jean-Claude Bonnefont.

Soutenue en 1995

à Nancy 2 .


  • Résumé

    Le Barada est le cours d'eau permanent qui draine l'eau des montagnes de l'Anti-Liban. Il alimente la ville de Damas et son oasis (ghouta) aux marges du désert à l’est. Il assurait l'équilibre aquatique et harmonieux entre les fonctions urbaines et les activités agricoles de la région de Damas pendant le passé. Aujourd'hui, l'explosion démographique et l'extension rapide et brutale de la ville vers la ghouta renversent cet équilibre et posent des multiples problèmes : le recul de la ghouta vers l'est, la forte pollution des eaux, le manque d'eau potable et agricole, l'exploitation anarchique et l'épuisement des nappes des eaux profondes dans la plaine, le desséchement du lac d’El Oteibeh, la salinisation des sols et l'avancement du désert vers la ghouta du côté est. La forte concentration humaine dans la région de Damas (2 millions d'âmes = 1/5 de la population du pays occupant 1% du territoire national que représente le B. V) pose aujourd'hui un sérieux problème hydrologique l'ensemble des ressources d'eau du B. V est exploitées à des fins humaines et agricoles sans pouvoir couvrir les besoins croissants en eau. L’état syrien a adopté les nappes d'eau profondes comme ressources potentielles pour combler les déficits en eau humaine pour l'horizon des années 2010. L’aménagement des ressources d'eaux dans le bassin exige aujourd'hui un plan d'aménagement soigneusement étudié pour assurer les eaux nécessaires afin de restaurer l'équilibre hydrologique dans l'oasis de la capitale syrienne.

  • Titre traduit

    Hydrology of the Barada basin (Syria)


  • Résumé

    Barada is a permanent river which drains the water of the Anti Lebanon mountains. It irrigates the city of Damascus and its oasis (ghouta), at the border of the eastern desert. It warranted an harmonious equilibrium of water between the urban functions and the agricultural activities. Today however the demographic burst and the rapid extension of the city towards the ghouta inverse the balance and put many problems: shifting of the ghouta towards the east, big water pollution, water deficiency for human consumption and agriculture, anarchical use and exhaustion of the water sheets in the plain, drying up of the El-Oteibeh lake, salinisation of the soils, advancing of the eastern desert towards the ghouta. The big human concentration all around Damascus (2 million inhabitants = 1/5 of the population living in the country, which represents 1% of the national territory) puts today a serious hydrological problem: the whole of the water resources of the basin is used for human and agricultural necessities, without covering the increasing water needs. The Syrian state has adopted the deep water sheets as potential resources, to fill up the deficiency in human water, on the horizon of the 2010 years. The planning of the water resources in the basin requires today a carefully studied plan, to assure the necessary waters and to restore the hydrological balance in the oasis of the Syrian capital.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (468 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 427-444. Glossaire

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 95/4

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Bibliothèque de géographie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MF 834
  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Mf 13430
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.