L'image spéculaire chez les sujets souffrant d'une lésion hémisphérique droite et présentant une anosognosie

par Sylvie Vigourt-Oudart

Thèse de doctorat en Psychologie

Sous la direction de Henry Herren.

Soutenue en 1995

à Nancy 2 .


  • Résumé

    La lecture historico-critique de l'appareil théorique et la confrontation de l'hémiplégique gauche à sa propre image spéculaire constitueront deux approches complémentaires visant à appréhender avec méthode l'anosognosie. Notre approche théorico-clinique a pour principal but de recourir au miroir afin de donner au patient qui méconnait sa pathologie, l'opportunité de se "re-connaître", de visu, en tant qu'être frappé dans son entité corporelle. Notre objectif princeps réside dans la comparaison entre les réactions verbales et comportementales du sujet vis-à-vis de sa paralysie, et ce avant sa rencontre avec la psyché, et ensuite la façon avec laquelle il réagit face à son image reflétée. Qu’observons-nous à l'issue de cette épreuve du miroir ? L’individu hémiplégique gauche se trouve-t-il amené, à l'issue de cette expérience, à réviser son propre jugement eu égard à sa pathologie (anosognosie ou anosodiaphonie) et ou à modifier son attitude à l'égard de son hémicorps gauche (hemiasomatognosie ou hemiaspontaneite motrice gauche) ? Nous constatons que le sujet, face à son image reflétée, fait la part des choses entre sa croyance et ce qu'il perçoit de son corps en réflexion. C’est en ce sens que nous pouvons parler "des preuves du miroir. . . " confronté à l'inobservable (puisque que son hémicorps gauche ne répond pas aux ordres de son cerveau), le sujet s'interroge sur son état de santé, c'est le début de sa prise de conscience. . . Il finit par découvrir le conflit qui existe entre ce qu'il voit de son corps en action et ce qu'il éprouve de son bras et de sa jambe gauches comme sensation. Il passe alors de la méconnaissance à la connaissance de son déficit et à la reconnaissance de sa pathologie. Au sein des différentes théories de l'anosognosie, l'étiologie retenue est soit organique, soit psychologique. Toutefois, aucune d'entre elles ne se penche sur le fait que la prise de conscience d'une hémiplégie gauche, et de ses répercussions physiques, est fonction de l'auto-perception visuelle du déficit moteur par le sujet, seule conséquence objective de ladite maladie. C’est ce que nous avons tenté de démontrer.

  • Titre traduit

    Mirror picture with people suffering from right hemispheric lesion and having an anosognosia


  • Résumé

    An historical and critical reading of the theorical material and the confrontation of left hemiplegic individuals with their own mirror picture are going to be two complementary ways methodically used for understanding anosognosia. The main purpose of theorical and clinical approach is, by the use of a mirror, to provide the patient who "disregards" his affection with the opportunity to "regard" himself as a bodily struck individual. The first aim is to compare both verbal and behavioral reactions of the person towards his paralysis, before he sees himself in the mirror, with while he is seeing himself in that mirror. What do we observe at the outcome of this mirror trial? Does it make left hemiplegic individual change his opinion about his pathology (anosognosia or anosodiaphoria) and or does it make him change his attitude towards the left half of his body (hemiasomatognosia or left half motor spontaneity) ? We record that the individual in front of his mirrored picture takes it into consideration. The mirror trial brings evidences confronted with that cannot be observed (since the left half of his body doesn't respond to the orders o his brain) the person wonders about his health and starts to be aware of his state. . . He finally discovers a strife between what he perceives of his motioning body and what he feels inside his left arm and leg. From this appreciation of his deficiency he switches then to admission of his own pathology. Among various theories concerning anosognosia the considered etiology is whether an organically or a psychological one. However none takes into consideration that realization of left hemiplegic and its repercussions on the body varies according to the visual self perception of his motor deficiency by the hemiplegic person. This deficiency being the sole outwards consequence of the disease and that's what has been tried to be demonstrated.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (374 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 351-358. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : LN 95/1

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995NAN21001
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.