Variabilité de l'épaisseur de la couverture de sol : conséquences pour le bilan hydrique hivernal d'un secteur de petite Beauce

par Philippe Chery

Thèse de doctorat en Sciences de la Terre

Sous la direction de Adrien Herbillon.

Soutenue en 1995

à Nancy 1 .


  • Résumé

    La dégradation croissante de la qualité des eaux de la nappe phréatique de petite Beauce a conduit à l'élaboration de plusieurs programmes de lutte contre la pollution d'origine principalement agricole. Le nitrate constitue l'un des principaux facteurs de la détérioration de la qualité des eaux souterraines et le seuil de 50 mg/l est aujourd'hui très largement dépassé dans de nombreux forages AEP. De plus, cette nappe phréatique étant essentiellement réalimentée par le drainage hivernal de la couverture de sol, l'accroissement des prélèvements estivaux pour l'irrigation et plusieurs hivers successifs largement déficitaires en précipitations, ont fortement affecté son niveau piézométrique. Dans ce contexte, l'objectif de cette étude est d'analyser les variations de nature de la couverture de sol et celles de son état hydrique au début de l'hiver afin de mieux connaitre la recharge hivernale de la nappe phréatique des calcaires de Beauce. Dans une première partie le milieu naturel est décrit et le secteur d'étude d'une superficie de 100 ha est présenté en détail. L’analyse se poursuit par l'étude des différents types de sols présents sur le secteur et la mise en évidence de plusieurs caractéristiques essentielles de la couverture de sol. La deuxième partie traite de la variation de l'épaisseur de la couverture de sols, caractéristique essentielle pour la recharge hivernale de l'aquifère. Les résultats acquis à partir de sondages mécaniques a la tarière et notamment ceux obtenus par krigeage pour la cartographie de l'épaisseur de la couverture de sol sont présentés ainsi que ceux obtenus par des méthodes géophysiques (résistivité électrique). La troisième partie concerne le fonctionnement hydrique hivernal de la couverture de sol du secteur étudié. Elle traite des termes du bilan hydrique et du choix d'un modèle adapte compte tenu des données disponibles. Une spatialisation de ce modèle est tentée à l'aide d'une SIG, sur la base d'une prise en considération des situations en sols nus ou emblaves, irrigues ou non. Une estimation des lames d'eau écoulées à la base de la couverture de sol est effectuée pour les hivers 91-92 et 92-93. La recharge hivernale apparait être essentiellement liée aux conditions météorologiques et a l'état hydrique initial (rémanence de l'irrigation) et secondairement à l'épaisseur et au mode d'occupation du sol

  • Titre traduit

    Variability in soil thickness : implications for the winter water balance in petite Beauce


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (286 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 149 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.