Valorisation par agglomération de sous-produits de la filière bois : faisabilité technique et approche technico-économique

par Nadia Boeglin

Thèse de doctorat en Sciences du bois

Sous la direction de Daniel Masson.

Soutenue en 1995

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    L’obligation croissante de gérer et de valoriser les déchets industriels et ménagers conduit au développement de nouveaux produits recyclés. Notre étude concerne la valorisation de sous-produits de la filière bois par agglomération sous forme de panneaux au cours d'un procédé simple de pressage à chaud. Le premier type de produits développés est constitué de sciure de chêne ou de broyat de résineux agglomérés par des déchets plastiques d'origine industrielle ou ménagère (proportions massiques: 3: 1). L’utilisation de déchets humides ou l'addition d'agent tensioactif pour homogénéiser les mélanges bois-plastiques ainsi que l'optimisation des paramètres de fabrication ont conduit à l'obtention de panneaux aux résistances en flexion proches de celles des panneaux de particules. Les panneaux bois-thermoplastiques présentent des variations dimensionnelles après immersion plus faibles que les panneaux de particules. Ces caractéristiques peuvent être expliquées par l'adhésion mécanique entre bois et plastique, adhésion mise en évidence par microscopie électronique à balayage. De plus, la nature thermoplastique des déchets autorise le recyclage des produits fabriqués : des tests de recyclages successifs, par simple rebroyage et repressage sans addition de matière, ont montré une décroissance lente des caractéristiques mécaniques par rapport à celles des panneaux de première génération. Reste le problème du coût de fabrication de tels matériaux : face au prix bas des panneaux de particules, consécutif à une production de masse, il apparaît difficile de rivaliser. Toutefois, l'évolution réglementaire visant à favoriser le recyclage pourrait à court ou moyen terme rendre ces composites économiquement intéressants. Le second type de matériaux réalisés est constitué majoritairement d'écorces : il s'agit soit de panneaux biodégradables à usage horticole, soit de panneaux décoratifs destinés au secteur de l'agencement et de l'ameublement. Une première approche de marché s'est avérée prometteuse et permet d'espérer un développement à court terme de ces produits

  • Titre traduit

    Value-added boards from wood and plastic waste : technical feasibility and technoeconomical approach


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (245 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.198-202

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.