Contribution à l'étude de la phosphoénolpyruvate carboxylase foliaire du chêne pédonculé (Quercus robur L. )

par Aline Marchetti

Thèse de doctorat en Biologie forestière

Sous la direction de Pierre Dizengremel.

Soutenue en 1995

à Nancy 1 .


  • Résumé

    La phosphoénolpyruvate carboxylase (PEPc, E. C. 4. 1. 1. 31) catalyse la bêta-carboxylation du phosphoénolpyruvate en présence de bicarbonate et conduit à la synthèse d'oxaloacétate avec libération de phosphate inorganique. Ce travail se propose de caractériser certaines fonctions de cette enzyme sur du matériel ligneux, le chêne pédonculé. Placée en conditions contrôlées, cette espèce présente une croissance rythmique endogène utilisée pour les expérimentations. Les variations d'activités d'enzymes liées aux métabolismes carboné et azoté ont été suivies dans les feuilles matures des premier et deuxième étages, et dans les feuilles en développement de la troisième vague de croissance. Les résultats obtenus ont permis d'attribuer à la phosphoénolpyruvate carboxylase du chêne pédonculé les fonctions anaplérotique, de détournement de la voie glycolytique et de production de NADPH via l'enzyme malique cytosolique. Ces rôles probables ne sont mis en évidence que dans les feuilles qui s'étalent. L’enrichissement du milieu de culture en azote inorganique (nitrate ou ammonium) stimule l'activité phosphoénolpyruvate carboxylase et conduit à une augmentation de la teneur en saccharose, en amides et en protéines solubles foliaires. La participation de la phosphoénolpyruvate carboxylase a l'assimilation azotée est ainsi mise en évidence. Enfin, certaines caractéristiques physico-chimiques de la protéine semi-purifiée permettent d'expliquer sa participation à la régulation du pH cellulaire dans les feuilles de chêne pédonculé. Les constantes d'affinité pour le phosphoénolpyruvate et le bicarbonate déterminées pour la phosphoénolpyruvate carboxylase de chêne sont plus élevées que celles des plantes en C3 trouvées dans la littérature. Le travail présenté dans cette thèse a permis d'une part, l'acquisition de données nouvelles en ce qui concerne l'étude des métabolismes carboné et azoté au cours de la croissance rythmique du chêne pédonculé et d'autre part, de montrer l'importance de la phosphoénolpyruvate carboxylase dans ces deux métabolismes

  • Titre traduit

    Preliminary study on foliar phosphoenolpyruvate carboxylase in common oak (Quercus robur L. )


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (106 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 220 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.