Structures et modes de coordination par diffraction des rayons x de dérivés 1,4,8,11-tétraazacyclotétradécane (cyclame)

par Valérie Dahaoui-Gindrey

Thèse de doctorat en Sciences et génie des matériaux

Sous la direction de Claude Lecomte.

Soutenue en 1995

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Cette étude est consacrée à la définition par analyse aux rayons X des structures cristallines d'une part de deux types de ligands libres dérivés du 1,4,8,11-tétraazacyclotétradécane (ou cyclame), soit le 1,4,8,11-(tétra-2-carbamoyléthyl)-1,4,8,11-tétraazacyclotétradécane (ou TETPA) sous deux formes (neutre et diprotonée) et le 1,4,8,11-(tétra-2-carboxyéthyl)-1,4,8,11-tétraazacyclotétradécane (ou TETP) sous trois formes (tétra-, penta- et octa-protonée). Ces déterminations structurales ont permis de mettre en évidence l'influence sur la conformation du ligand macrocyclique de l'état de protonation de celui-ci et de montrer comment évolue le schéma de protonation du ligand en fonction de la longueur des chaines greffées sur les atomes d'azote du cycle. De plus, nous avons résolu, par diffraction des rayons X, les structures cristallines de plusieurs complexes d'ions métalliques du ligand cyclame et du ligand TETP: les complexes cyclame/cobalt, cyclame/manganèse, cyclame/plomb, TETP/cerium, TETP/europium et TETP/gadolinium. Pour les trois premiers complexes, la coordination de l'élément métallique par le ligand a lieu par l'intermédiaire des quatre atomes d'azote du cycle, les ions Co(III) et Mn(III) se trouvant au centre de la cavité macrocyclique, et l'ion Pb(II), plus gros, se situant au-dessus de cette cavité. Mais, pour les trois complexes de terres rares, le mode de coordination de l'ion métallique, par le ligand TETP a lieu exclusivement par l'intermédiaire des atomes d'oxygène carboxyliques provenant de quatre ligands différents

  • Titre traduit

    Structures and coordination modes by X-ray diffraction of 1,4,8,11-tetraazacyclotetradecane (cyclam) derivatives


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (218 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 229 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.