Stimulation de l'instabilité chromosomique et plasmidique par un facteur génétique et des agents exogènes chez streptomyces ambofaciens

par Dominique Vandewiele

Thèse de doctorat en Génétique

Sous la direction de Bernard Decaris.

Soutenue en 1995

à Nancy 1 .


  • Résumé

    L’instabilité génétique spontanée est particulièrement étudiée chez les streptomyces et provoque des remaniements chromosomiques (délétions et amplifications). Cette thèse a précisé les mécanismes moléculaires par stimulation de ce phénomène en utilisant des facteurs génétiques ou chimiques spécifiques. La souche mutatrice streptomyces ambofaciens mut-3 a été isolée dans la descendance de la souche sauvage S. Ambofaciens ATCC23877. Les colonies de cette souche présentent un grand nombre de papilles dépigmentées. Le nombre de mutants dépigmentés observés dans sa descendance est 5 fois plus élevé que chez la souche sauvage. Le pourcentage de mutants Pig- remaniés issus de la souche mut-3 est moins élevé que chez ceux issus de la souche sauvage. Ainsi, seulement 32% des mutants issus de la souche mut-3 présentent des réarrangements. De plus, aucune des papilles Pig- mutantes n'est remaniée. Des agents mutagènes comme les UV, l'acide nitreux et la mitomycine C peuvent induire jusqu'à 30% de mutants dans des conditions ou la survie est très élevée. Un système de type SOS pourrait donc intervenir dans l'instabilité génétique. Par ailleurs, la fréquence de mutants induits par des antibiotiques interagissant avec la gyrase (novobiocine, acide oxolinique et fluoroquinolones) peut atteindre 100%. Ainsi, la gyrase pourrait jouer un rôle dans le mécanisme de l'instabilité génétique. Ces résultats ont permis de détecter des évènements d'instabilité génétique ne touchant pas uniquement le chromosome. En effet, le plasmide pSAM1 (88 kb), qui existe sous forme circulaire libre dans la souche sauvage, peut aussi subir des remaniements. Deux dérivés circulaires délétés, pSAM1-1 (72 kb) et pSAM1-2 (36 kb), ainsi qu'une forme linéaire de la taille du plasmide sauvage ont été mis en évidence. Cette molécule extrachromosomique pourrait servir de support pour l'étude de l'instabilité génétique chez streptomyces ambofaciens

  • Titre traduit

    Stimulation of chromosomal and plasmidic instability by a genetic factor and by exogenous agents in streptomyces ambofaciens


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (181 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 255 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.