Synthèse de sucres à longue chaîne par réaction de cycloaddition 1,3 dipolaire

par El Hassan Oukani

Thèse de doctorat en Chimie et physicochimie moléculaire

Sous la direction de Yves Chapleur.

Soutenue en 1995

à Nancy 1 .


  • Résumé

    De nouvelles voies de synthèse de sucres à longue chaîne qui constituent le squelette de base de produits biologiquement importants ont été explorées. En effet, la synthèse d'un sucre à 11 atomes de carbone qui constitue la partie active de l'hikizimycine, utilisant la cycloaddition 1,3 dipolaire, a été étudié. Nous avons montré que le couplage d'une nitrone chirale dérivée de l'acide L-tartrique et d'une oléfine acyclique chirale dérivée du D-mannose permettrait la préparation de cet undécose. D’autres substrats ont été étudiés et nous avons montré que la nitrone dérivée de l'acide D-tartrique avait un comportement tout à fait diffèrent. Dans ce cas, la cycloaddition, au lieu de fournir deux isomères comme précédemment, donne quatre isomères montrant l'importance de la configuration du centre asymétrique en alpha de la fonction nitrone. Dans le même contexte, nous avons montré que le motif pyruvique peut être introduit avec succès en position anomère d'un glucide. Ainsi, le couplage d'une nitrone chirale dérivée du D-arabinose avec différentes oléfines captodatives permet la synthèse des cycloadduits attendus qui peuvent être des précurseurs d'agents thérapeutiques. Enfin, une approche permettant l'introduction de longues chaînes latérales souhaitées sur des aldehydopyranosides protégés a été explorée. Nous avons montré que la condensation d'organomagnésiens sur ces sucres est une réaction diastéréoselective permettant la synthèse des précurseurs de lipopolysaccharides bactériens

  • Titre traduit

    Synthesis of long chain sugars by 1,3 dipolar cycloaddition reaction


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (199 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 99 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.