Champignons ectomycorhiziens et phyllosilicates : modes d'altération et régulation

par Fabienne Paris

Thèse de doctorat en Biologie forestière

Sous la direction de Frédéric Lapeyrie.

Soutenue en 1995

à Nancy 1 .


  • Résumé

    Plusieurs espèces de champignons ectomycorhiziens ont la capacité d'altérer in vitro une vermiculite saturée par des ions calcium, une vermiculite saturée par des ions ammonium et une phlogopite naturellement saturée potassium. Deux champignons ectomycorhiziens, alimentes par NH4-N, ont été plus particulièrement étudiés: Pisolithus tinctorius isolat 441 et Paxillus involutus isolat cou. Les mécanismes d'altération correspondent à une acidolyse sous Paxillus involutus cou et à une acidocomplexolyse sous pisolithus tinctorius 441: l'oxalate désaluminisé le réseau cristallin. L’altération du réseau cristallin et l'accumulation d'oxalate sont stimulées par une déficience simultanée en potassium et en magnésium. In situ et en association symbiotique, l'expression de ce potentiel pourrait participer à l'amélioration de la nutrition minérale de la plante

  • Titre traduit

    Ectomycorrhizal fungi and phyllosilicates : weathering modes and regulation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (141 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 170 références

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.