L'univers symbolique des peintres et des ecrivains americains de 1810 a 1865

par LAURENCE KIEHL HAASSER

Thèse de doctorat en Études nord-américaines

Sous la direction de Paul Carmignani.

Soutenue en 1995

à Montpellier 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Cette recherche, intitulee "l'univers symbolique des peintres et des ecrivains americains de 1810 a 1865" et qui prend pour objet d'etude la majorite des fictions picturales et verbales americaines de la premiere moitie du xixe propose une nouvelle definition du grand reve du nouveau monde. Elle presente, par une approche interdisciplinaire, la theorie de l'unicite de l'imaginaire americain de 1810 a 1865, en demontrant que l'elaboration de celui-ci resulte d'une creation artistique et d'une creation litteraire aux nouages nombreux. L'etude comparative souligne non seulement l'existence d'affinites importantes et durables entres les eux communautes mais decouvre aussi la veritable communion et l'etonnante singulatrite des themes majeurs des images iconiques et verbales de la premiere moitie de siecle. Le royaume imaginaire americain pred donc un caractere unique, et cette notion d'unicite, qui englobe les deux aspects "commun", et "singulie r", est exposee par trois parties : la premiere partie presente ce qui nourrit ce singulier assemblage d'images. Elle est la compilation de donnees historiques, sociologiques et biographiques et montre ou et comment naissent les liens entre la peinture et la litterature americaines. Sur fond de terre vierge ou culturelle se mettent en place des amities, des theories similaires, points de depart d'un travail commun en devenir. Puis, la deuxieme partie revele que cette construction imaginaire naissante repose sur des emprunts reciproques : les createurs utilisent des procedes identiques pour cristalliser dans leurs oeuvres les memes themes singuliers. Enfin, la troisieme partie, juxtaposition d'extraits picturaux et litteraires, confirme le degre de parente entre ces images iconiques et verbales, en montrant que les deux arts s'accordent a la fois sur le choix, sur la presentation et sur la singularite de leurs symboles. Ainsi, au terme de cette recherche, apparait la matrice originelle d'un univers imaginaire, reellement unique.

  • Titre traduit

    The american painters' and writers' symbolical world from 1810 to 1865


  • Résumé

    Our research deals with the uniqueness of the american vision in the first half of the nineteenth century and underlines both the common and singular symbols of the pictural and verbal images, which simulteanously flavoured the works of the leading painters and writers in north america from 1810 to 1865. As a matter of fact, the american dream is sustained by an extraordinary coincidence between literature and painting, a kinship that has only been pratly studied. The aim of this thesis is to investigate very carefully the close parallels between the two arts in order to understand the genesis of that great imaginary world. The first part proposes to consider the friendships, the theories, the tools and places of work which bound painters and writers. Then, the second part reveals how these men borrowed so freely from eac h others. Finally, the third part focuses on the symmetrical and original symbols incorporated in the written and painted compositions. At last, and from what has been discussed, the conclusion may be drawn that all these creators sought and developed the same vivif unique picture, the one of the new world.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.