De la Revanche à la Libération : l'École des Élèves-aspirants de Cherchell-Médiouna (1942-1945)

par Éric Labayle

Thèse de doctorat en Histoire militaire

Sous la direction de André Martel.

Soutenue en 1995

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Entre décembre 1942 et juin 1945, la plus importante école de chefs de section de l'armée française fonctionna dans la petite ville de Cherchell (Algérie). En cinq promotions, plus de cinq mille jeunes gens venus de tous les horizons sociaux et géographiques de l'Empire francais y ont recu une instruction accélérée, destinée à faire d'eux des officiers subalternes (aspirants et sous-lieutenants) utilisables rapidement au combat. Ces hommes ont joué un rôle essentiel dans la réorganisation de l'armée française après le 8 novembre 1942. Ils ont combattu sur tous les théâtres d'opérations pendant vingt ans, de l'Italie à l'Algérie, et occupèrent ensuite les plus hauts postes de la hiérarchie militaire. Ceux qui optèrent pour une carrière civile après 1945 furent également nombreux à exercer dans divers domaines des fonctions parmi les plus élevées. Certains devinrent ministres, d'autres ambassadeurs, d'autres encore reçurent le Prix Nobel. En dépit de l'ampleur de son héritage, l'école des élèves-aspirants de Cherchell-Mediouna n'a jamais fait l'objet d'études historiques, à l'inverse d'institutions de moindre importance, comme l'École des cadets de la France libre. Il convenait donc d'en brosser un tableau complet (implantation, recrutement, encadrement, fonctionnement) et de mettre en valeur ses spécificités


  • Résumé

    From december 1942 to june 1945, the most prominent school for warrant officers in the french army operated in the small town of Cherchell (Algeria). Five classes - more than five thousand young men coming from all social and geographical horizons of the French Empire - recieved crash instruction, meant to turn them into warrant officers (officer cadets and first lieutenants) fit to be used in combat. These men played an essential role in the reconstruction of the french army after november 8th 1942. For twenty years, they fought on all the theatres of war, from Italy to Algeria, and they occupied the highest functions in the military hierarchy. Those who opted for a civilian carrer after 1945 also reached the highest positions in their chosen fields. Some became ministers, others ambassadors, others again recieved Nobel prizes. Despite the importance of its heritage, the École des élèves-aspirants has never been the object of a historical study, unlike institutions of lesser importance, such as the École des cadets de la France libre. It was therefore deemed proper to give a comprehensive picture of it (location, catchment area, staff, instruction and logistics. . . ) and to illustrate its specificity

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 5 vol. (1249 f.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut de recherches historiques du Septentrion. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MIC TH 1897
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 95.MON-22
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.