L'aumonerie militaire catholique de l'armee de terre durant la premiere guerre mondiale

par François Naudin

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de JULES MAURIN.

Soutenue en 1995

à Montpellier 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Le premier conflit mondial marque un tourant important pour l'activite sacerdotale militaire. Pour la premiere fois, la france appllera ses pretres sous les drapeaux, reconciliant ainsi le peuple et son clerge que les lois de la republique avaient desunis. Mais des le mois d'aout 1914, la faiblesse des structures existantes, l'absence de reglementation et la carence des secours spirituels se font jour. Aussi, rapidement est decidee la mise en place d'aumoniers militaires volontaires venant completer les effectifs des aumoniers officiels. Par la suite au niveau des regiments apparaitront des aumoniers benevoles pour renforcer l'action de l'aumonerie militaire au niveau des unites elementaires. Malgre ces carences initiales, les membres du clerge a l'heure de la mobilisation sont nombreux a repondre a l7appel de la patrie en danger, venant de france metropolitaine, d'outre-mer et des colonies, ce sont au total pres de 25 000 clercs qui rejoindront l'armee de terre. La presence de ces aumoniers militaires au milieu des troupes est favorable a la diffusion du message de l'eglise catholique, car ces hommes incarneront aupres des soldats la permanence du christianisme, et dans un monde ou tout semble s'ecrouler, leur integration au sein de la troupe permettra la realisation d'un brassage socio-culturel. Le ministere de l'aumonerie militaire est donc de tous les instans, c'est pourquoi il n'est pas rare que celui-ci ait a dire plusieurs messes dans une meme journee et a distribuer la communion et, ou le sacrement de reconciliation a toute heure du jour, au hasard des circonstances aux soldats que la mort guette. L'aumonier militaire se rend aussi dans les tranchees pour recuperer les blesses et ramener les morts sans sepulture.

  • Titre traduit

    The catholic military chaplaincy of the army during the first world war


  • Résumé

    THE FIRST WORKDWIDE CONFLICT WAS TURNING POINT FOR PRIESTLY MILITARY ACTIVISM. FOR THE FIRST TIME, FRANCE CALLED ITS PRIESTS TO SERVE IN THE ARMED FORCES, BRINGING, THUS, TOGETHER THE FRENCH PEOPLE AND THEIR CLERGY, WHO ONCE WERE DISUNITED BECAUSE OF THE REPUBLIC LAWS. BUT AS FAR AS AUGUST 1914, THE WEAKNESS IN THE EXISTING STRUCTURES, THE ABSENCE OF REGULATIONS AND THE DEFICIENCY OF SPIRITUAL RELIEF BECAME STRIKING. THEN, FOLLOWED RAPIDLY THE DECISION OF SETTING UP VOLUNTARY ARMY CHAPLAINS, COMPLETING, THUS, THE OFFICIALLY EXISTING ONES. AFTERWARDS, VOLUNTARY CHAPLAINS WERE TO APPEAR IN REGIMENTS IN ORDER TO strengthEN THE ACTION OF MILITARY CHAPLAINCY AT ELEMENTARY UNITS LEVEL. DESPITE THESE INITIAL DEFICIENCES, NUMEROUS WERE THE MEMBERS OF THE CLERGY WHO ANSWERED THE CALL OF A NATION IN DANGER, COMING FROM METROPOLITAN FRANCE, THE OVERSEAS TERRITOIRES AND THE COLONIES, A TPTAL NUMBER OF ABOUT 25000 CLERCS WHO JOINED THE ARMY. THE PRESENCE OF THE MILITARY CHAPLAINS AMONG THE TROUPS HELPED SPREADING THE MESSAGE OF THE CATHOLIC CHURCH, BECAUSE THESE MEN INCARNATE THE PERMANENCE OF CHRISTIANITY, AND IN A WORLD WHERE THINGS SEEMED TO FALL APART, THEIR INTEGRATION AMONG THE TROUPS ALLOWED THE REALIZATION OF A SOCIO-CULTURAL MINGLING.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : THESE NON REPRODUITE

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.