Etude thermodynamique du mécanisme d'adsorption du complexe aurocyanure de potassium sur différents supports carbonés

par Serge Lagerge

Thèse de doctorat en Chimie théorique, physique, analytique

Sous la direction de P. Stanislas.

Soutenue en 1995

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La comparaison des isothermes d'adsorption/desorption de kau(cn)#2 obtenues sur differents supports carbones (graphites, noir de carbone, charbons actifs) caracterises en detail par microcalorimetrie d'immersion, microcalorimetrie a flux de liquide, adsorption d'azote a 77 k, et porosimetrie au mercure montre que l'adsorption des complexes d'or se produit sous forme d'especes dicyanoaurates sur une tres faible fraction de la surface totale du charbon actif. L'inefficacite d'une grande partie de la surface du charbon actif est due d'une part a une importante structure microporeuse non accessible a la molecule qui s'adsorbe et, d'autre part a une adsorption localisee sur une partie des sites hydrophiles de surface. Cette etude revele aussi l'existence de deux mecanismes d'adsorption dans le domaine de concentrations etudie. Pour les faibles concentrations d'equilibre, l'adsorption est completement irreversible et gouvernee par des interactions electrostatiques entre les complexes aurocyanure et des sites polaires de surface charges positivement. Dans cette partie initiale de l'isotherme, le mecanisme d'adsorption est principalement un mecanisme d'echange entre les anions au(cn)#2 et des anions (entre autres chlorure) initialement presents a la surface du charbon actif. Parallelement a l'echange d'ions, des protons sont egalement adsorbes et jouent un role de regulation de la charge de surface. La mesure des enthalpies mises en jeu au cours du processus d'adsorption montre l'existence d'un second type d'interaction -donneur/accepteur entre le complexe aurocyanure adsorbe et la surface des charbons actifs. Ce second type d'interaction pourrait etre du a un transfert des electrons des cycles polycondenses (distordus) adjacents aux sites actifs charges positivement qui donnent lieu a l'echange vers l'orbitale vacante de l'atome d'or dans le complexe adsorbe. Pour les solutions plus concentrees, a partir d'un certain taux de recouvrement, l'adsorption des complexes d'or sur le charbon actif devient partiellement reversible. La separation de l'isotherme d'adsorption experimentale en deux isothermes representatives des contributions irreversibles et reversibles montre que la reversibilite se caracterise par une physisorption sous forme d'espece moleculaire neutre (kau(cn)#2) sur des parties moins reactives du charbon actif. Les resultats obtenus par microcalorimetrie confirment l'existence de ces deux mecanismes successifs

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : [7], 233 f
  • Annexes : Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 95.MON-251
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.