Les modifications post-transcriptionnelles du snRNA U6 chez les mammifères : implications dans l'épissage des ARNs pré-messagers

par Thierry Forne

Thèse de doctorat en Biochimie et biologie moléculaire

Sous la direction de C. BRUNEL.

Soutenue en 1995

à Montpellier 2 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans le domaine de l'epissage des arns pre-messagers, une avancee majeure de ces dernieres annees a ete la mise en evidence du role central que joue le snrnau6. Du fait de modifications post-transcriptionnelles, l'extremite 3' de ce snrna est heterogene chez les mammiferes. On distingue: une forme majoritaire (90%), terminee par cinq residus uridines et un phosphate 2'-3' cyclique, et d'autres formes qui ont une extremite 3'oh et contiennent de 3 a 12 residus uridines. Nous avons cherche a etablir une relation entre ces modifications et la fonction du snrnau6 dans l'epissage. Nos travaux ont montre que: 1) le snrnau6 est fonctionnel apres qu'il ait subi un allongement par addition de residus uridine ; 2) qu'il est raccourci et modifie par l'apparition d'un phosphate 2'-3' cyclique pendant l'epissage ; 3) que les residus uridines ajoutes constituent une cible pour la proteine c des hnrnps, c ette derniere induisant la dissociation des particules u4/u6

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 92 f
  • Annexes : Bibliogr.: f. 70-92

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS 95.MON-76
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.