Le contrôle paléoclimatique de la sédimentation quaternaire dans le bassin de Somalie (Océan indien du Nord-Ouest)

par Hassan El Foukali

Thèse de doctorat en Terre, océan, espace

Sous la direction de Alain Foucault.

Le président du jury était Jean-René Vanney.

Le jury était composé de Jean-Pierre Caulet.

Les rapporteurs étaient Pierre Cotillon, Colette Vergnaud-Grazzini.


  • Résumé

    Les variations de la mousson indienne dans l'océan indien nord-occidental sont reconstruites par l'étude des sédiments prélevés dans le bassin de somalie lors de la mission MD/44 INDUSOM. La mousson indienne se traduit dans le bassin de Somalie par des remontées d'eaux semi-profondes, riches en éléments nutritifs vers 4n (upwelling de Somalie) et vers 10n (upwelling de Socotra). Les fluctuations temporelles de onze enregistrements (%CaCo3, %quartz, %dolomite, %terrigène et les flux de sédimentation correspondants, δ18O, URI, susceptibilité magnétique) ont été étudiées dans dix carottes entre 3°S et 3°N de 744 m à 4875 m de profondeur au large de la Somalie. Sous l'upwelling de Somalie, une colonne sédimentaire épaisse d'environ 14 mètres a été prélevée à une profondeur de 4875 m. La base de la série est datée de 160 ka. La sédimentation pélagique dans ce site est caractérisée par des carbonates très abondants (70 %), composés essentiellement de coccolithophoridés. Les cycles de carbonates sont liés au fonctionnement de l'upwelling dont les périodes de fortes activités se situent vers 10 ka, 40-60 ka, 80 ka et 130 ka. L'analyse spectrale des différents marqueurs étudiés met en évidence des périodicités liées aux variations des paramètres de l'orbite terrestre. Ces périodicités soulignent le contrôle de la sédimentation par les fluctuations climatiques liées à la précession et à l'obliquité, comme en mer d'Arabie. Ces deux périodes orbitales sont celles qui modulent l'insolation et les variations de la mousson indienne qui lui sont liées. A l'équateur, en dehors de l'upwelling, la sédimentation pélagique est perturbée par des apports terrigènes, notamment dans les sites situés en bas de pente. Au large, les sédiments carbonatés sont essentiellement composés de coccolithophoridés et de foraminifères. La réponse de la sédimentation carbonatée aux fréquences orbitale de l'obliquité et de la précession dans ce site enregistre un déphasage avance par rapport a celle du site sous l'upwelling. Le diachronisme de la production carbonatée enregistré à l' équateur et sous l'upwelling de Somalie, montre que l'influence de ce dernier n'est pas ressentie à l'équateur. L'apport en éléments nutritifs est, dans ce cas, assuré par les remontées d'eaux liées à la divergence équatoriale.

  • Titre traduit

    Paleoclimatic control of quaternary sedimentation in the Somali basin (North-West Indian Ocean)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (214 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 145-161

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1995 -- 03
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque de géologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GEOL THESES
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.