Ionisation et défaut Compton : étude de structures moléculaires

par Myriam Roeth

Thèse de doctorat en Génie physique et mécanique

Sous la direction de Claude Tavard.

Soutenue en 1995

à Metz .


  • Résumé

    La comparaison des profils expérimentaux et des calculs dans l'approximation de l'impulsion des spectres de diffusion inélastique d'électrons ou de rayons x ou par des cibles atomiques, moléculaires ou solides fait apparaitre des écarts: le défaut Compton. Afin de prendre en compte ces différences et d'en donner une interprétation physique, un modèle a été développé. Il permet d'écrire le profil Compton sous la forme d'une série de termes alternativement symétriques et antisymétriques en q, le paramètre des profils Compton. Le premier terme de ce développement correspond au profil Compton dans l'approximation de l'impulsion, les termes suivants fournissent les corrections a cette approximation. Nous avons, dans le cas de l'hydrogène moléculaire, calcule le premier terme correctif de cette série. Ce terme résulte des interactions post-collisionnelles entre l'ion restant et l'électron éjecté. Ces interactions induisent un déplacement du maximum observe expérimentalement dans l'échelle des pertes d'énergie. Cette correction dépend de l'orientation que possède la molécule par rapport au transfert d'impulsion. Une discussion des résultats directionnels nous a permis de mettre en évidence l'importance de l'anisotropie du défaut, à faible transfert d'impulsion. D'autre part, nous avons étudié les effets de la liaison chimique sur le défaut Compton en comparant le défaut de la molécule d'hydrogène avec ceux d'autres cibles isoélectroniques (l'atome d'hélium et deux atomes isoles d'hydrogène). Finalement nos résultats sont en très bon accord avec l'expérience bien que nous ayons utilise des fonctions d'onde très simples pour décrire l'état initial de la cible et approxime l'interaction biélectronique par une charge effective

  • Titre traduit

    Ionization and compton defec : survey of molecular structures


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    In both cases of X ray or electron inelastic scattering from atomic, molecular or solid targets, the comparison between the experimental data and the calculations in the framework of the impulse approximation, displays discrepancies or Compton defects. In order to take this effects into account, a theoretical model has been proposed. It allows to write the Compton profile as a sum of terms alternatively symmetric and antisymmetric in q, the parameter of the Compton profile. The leading term of this series corresponds to the profil in the impulse approximation, the other terms give us corrections to this approximation. In the case of the molecular hydrogen, we have calculated the first corrective term. This term arises from the interactions between the remaining ion and the ejected electron. Theseinteractions induce a shift of the maximum, in the energy scale. The correction depends also on the relative orientation of the molecular axis versus the momentum transferred by the incident particles. The study of directionals results allows to display the importance of the anisotropy of the defect, for weak momentum transfer. On the over hand, we have study the effect of chemical bonding on the Compton defect, comparing the defect of the molecular hydrogen with other isoelectronic targets (helium and two free hydrogen atoms). Finally our results are in exellent agreement with the experiment although we have use very simple wavefunctions to describe the initial target state and approximate the bielectronic interaction with a effective charge

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (V-115 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 109-115

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèque du Saulcy.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.