Description des contes oraux recueillis a casablanca : conditions de proferation, marqueurs enonciatifs, problemes de la traduction, et confrontation a un modele de conte oral

par JAMILA ETTOUBAJI

Thèse de doctorat en Linguistique

Sous la direction de Jean-Pierre Petit.

Soutenue en 1995

à Lyon 3 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Il s'agit de l'etude d'une vingtaine de contes oraux recueillis aupres de personnes habitant casablanca (maroc). Ces contes sont transcrits et traduits en francais. Une traduction litteraire et une autre litterale. Cette operation est accompagnee d'une etude des problemes que pose la traduction des contes oraux. La reconstitution d'un conte modele avait pour but de donner une idee de la force qu'avait le conte a ses origines avec toutes les contraintes et le ceremonial qui l'entouraient. Les contes recueillis sont confrontes a ce modele pour voir le degre de rapprochement ou d'eloignement entre les deux. Une analyse enonciative a ete faite pour deceler les marques de la presence du conteurenonciateur dans cette pratique et a plusieurs niveaux : dans le recit, le discours et dans les dialogues; aussi bien dans la communication verbale que non verbale. Cette analyse est maintenue par une idee qui vise a revoir la definition generale du conte qui minimise le role du conteur. De plus, elle a pour but de classer le conte parmi les "interactions verbales" regies par les "maximes conversationnelles". Elle vise aussi a creer une nouvelle classe du discours rapporte pouvant integrer un genre de discours repere dans ces contes mais qui ne trouve pas place dans l'ancienne classification. La place de l'auditeur et les marques de sa presence sont analysees aussi. La part du collectif dans la proferation du conte est etudiee a travers les travers de la distanciation effectuee par les conteuses

  • Titre traduit

    Description of oral tales collected in casablanca. Conditions of narration, wordind indications, problems of translation , comparison to an oral tale standard


  • Résumé

    Our purpose is the study of twenty oral tales collected from people living in casablanca (morocco). These tales are transcribed and translated into french. It will be both a literary an literal translation. This process is accompanied by a study of the problems posed by the translation of oral tales. The rebuilding of a standard tale was meant to give an idea of the shape a tale had in the beginning with all the constraints and ceremonial that went with it. All the tales collected are compared with this model in order to see the degree of likeness or difference between the two of them. An enonciative (wording) analysis was made so as to detect signes of the story-teller's presence in this practice, and this at several levels : throughout the tale, the discourse lays in the dialogues, in verbal communication and "no verbal" communication. This analysis is sustained by an idea which aims at revising the general definition of the tale which minimises the narrator's part. Besides, this analysis aims at classifying the tale among "oral interactions" governed by "conversational maxims". It also aims at creating a new category of reported speech able to include a kind of discourse spotted in these tales but which cannot find its place in the old classification. The place of audience and the marks of their presence are studied too. The part played by the group in the story telling, is examined through the signs of the distance made between them by the female story tellers.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995LYO31018
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.