L'industrialisation du cinéma ou l'émergence du triple marché

par Claire Moriset

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Ahmed Silem.

Soutenue en 1995

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Ce memoire analyseles differentes phases d'industrialisation du secteur du cinema a travers la problematique du triple marche. Le cinema considere tantot comme une authentique creation intellectuelle, tantot comme une marchandise, oscille constamment entre deux domaines : celui de l'art, de la culture, et celui de l'industrie, de l'argent. Le secteur cinematographique se situe ainsi a la frontiere d'une economie de marche et d'une politique tutelaire des pouvoirs publics. Depuis l'apparition des medias utilisant le film cinematographique comme programme, l'evolution du cinema est liee a celle de la television et de la video. Les chaines de television et les editeurs de cassettes video s'interessent de plus en plus au produit film et participent d'ailleurs activement a sa production, alors meme que la frequentation en salle ne cesse de chuter. Sous l'angle economique, se pose alors le probleme de la determination de la valeur marchande d'un film, et sous l'angle esthetique, celui de la definition meme d'une oeuvre cinematographique. De ces deux grandes questions dependent l'avenir du cinema et le role qu'il jouera dans le monde du multimedia.

  • Titre traduit

    The industrialization of cinema or the rise of the triple market


  • Résumé

    This is an analysis of the development stages of the cinema industry seen from the triple market angle. Motion pictures, regarded cither as authentic intellectual and creative works of art or as marketing products, are caught between two sides : culture and art, and business. As a result, the cinema industry stands on the borderline between government cultural policies and the market economy. Ever since motion pictures started being used as programmes by broadcasters, the fate of cinema has been tied to that of the tv and video industries. The interest of tv channels and video tape producers for motion pictures as a product is rising parallel with their commitment in producing them, even though public performances are stcadily losing viewers. From an economic viewpoint, the question of the marketing value of motion pictures is therefore raised, at the same time as their very definition as works of art. These two major questions will determine the future of the cinema industry and the palrt it will play in the world of multimedia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 458-106p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 433-448

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Echirolles, Isère). Bibliothèque Yves de la Haye.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CINE 96
  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Bibliothèques universitaires.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.