La Tentation de saint Antoine : textes, images et mythe

par Graziella Farina Scarpa

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Roger Bellet.

Soutenue en 1995

à Lyon 2 .


  • Résumé

    La confrontation des oeuvres littéraires et des oeuvres d'art (peintes, gravées et sculptées) représentant les épreuves et les tourments infligés par le diable à saint Antoine permet de rendre compte du mythe de la tentation de saint Antoine, de son développement, des thématiques qu'il impose aux artistes et des stratégies créatives élaborées par ces derniers. L'analyse des textes matrices (la Vita antonii de saint Athanase, la Légende dorée de Voragine, les trois versions de la tentation de saint Antoine de Flaubert) et des images exemplaires (croix de Moone, chapiteaux de Vezelay, tableaux de J. Bosch) met en mesure de dégager les données du mythe pour l'ensemble du corpus, particulièrement la théatralisation et la répétition qui s'imposent comme composantes des oeuvres et mode de travail de l'artiste. Elles aboutissent toutefois au "théâtre du vide" et à l'itération obsessionnelle. Les créateurs suivent différentes démarches pour conjurer le vide tentateur. Le recours aux symboles sacrés, la poétique de la matière, le jeu du rire sont sanctionnés par l'échec ; en revanche, les oeuvres de Bosch, Callot, Flaubert, Cézanne et Redon illustrent la nécessité et la diversité des moyens plastiques ou littéraires mis en jeu pour renverser le rapport de subordination de l'oeuvre par rapport au mythe, investir cette dernière d'une nouvelle charge sacrée et imposer la logique de la création artistique.

  • Titre traduit

    The temptation of saint Anthony : texts, images and myth


  • Résumé

    The collation of litterary works which relate the trials and the torments inflicted by the devil on saint Anthony with artistics works (paintings, engravings, sculptures) which represent the same subject allow to render an account of the myth of the temptation of saint Anthony, of its development, of the topics it sets to the artists and of the creative strategies worked out by these ones. The analysis of the matrix-texts (saint Athanasius' Vita antonii, Jacopo da Varazze's legenda aurea, Flaubert's three temptations of saint Anthony) and of the pattern images (the Moone cross, the Vezelay capitals and Bosch's paintings) gives the possibility to draw the data of the myth for all the works of the corpus, specially theatrical means and repetition which assert themselves as components of the works and as creating manners for the artist. However, they lead to "theater of nothingness" and to obsessing iteration. The creators follow different ways for conjuring the tempting naught. If the use of holy symbols, the poetic of the matter, the play of laughing are unsuccessful, in return, the Bosch's, Callot's, Faubert's, Cezanne's and Redon's works let us value the creative means used to invert the subordinating relation between the myth and the work, to instil into this one a new holy strength and then to lay down the logic of the artistic creation.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc. Bibliothèque du Laboratoire Langages, Littératures, Sociétés, Etudes transfrontalières et internationales (LLSETI).
  • PEB soumis à condition
  • Cote : 800-TH FARINA
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.