Robert de montesquiou, univers de l'objet, univers de l'ecriture. "ego imago"

par HELENE DUBOST ROURESSOL DUBOST

Thèse de doctorat en Littérature française

Sous la direction de Laudyce Rétat.

Soutenue en 1995

à Lyon 2 .

    mots clés mots clés


  • Résumé

    Robert de montesquiou, un nom maintenant tombe dans l'oubli. Et pourtant cet esthete fut celebre a la fin du xixeme siecle a cause de son dandysme et des personnages qu'il inspira. La problematique de l'image se pose avec acuite dans trois romans : a rebours, le portrait de dorian gray et monsieur de phocas. Dans chacun de ces cas nous tentons de cerner les emprunts faits au modele par le romancier et sa vision de l'esthete. Le processus de vampirisation du modele par des images culmine avec le personnage de charlus. Mais ce n'est qu'une des preuves de l'influence exercee par le comte sur marcel proust, fait important, occulte par certains critiques proustiens. Contrairement aux idees recues, montesquiou vaut autant par son oeuvre, placee sous le signe de l'objet, que par son role de modele litteraire. Par oeuvre il faut entendre aussi sa vie, theatralisee afin de lui donner sens et beaute. Mecene influent, dandy, "estheticien", le comte est constamment habite par une passion, celle de l'art.

  • Titre traduit

    Robert de montesquiou, the world of the object, the world of writing. "ego imago


  • Résumé

    Robert de montesquiou is now a name forgotten. Yet this esthet was famous at the end of the xixe century for his dandysm and the caracters he inspired. The problem of image is very important in three novels : a rebours, le portrait de dorian gray and monsieur de phocas. In each case we attempt to understand what the author has borrowed from the model and how he has considered the estheticism. The "vampirisation" of the model by the image reaches its highest point with the caracter of charlus. However it stands as proof of montesquiou's influence on proust, an important point often deliberately overlooked by proustien critics. Contrary to prejudices, montesquiou the artist, is worth special attention as a model for the novelist. His work is deeply marked by the object, his life being an integral part of this work, this life being considered as a play in order to give it meaning and beauty. Patron of the arts, dandy and "estheticien", the count exudes one passion: art.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GF 03212
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.