Contribution à l'étude de la douleur expérimentale chez l'homme

par Olivier Robin

Thèse de doctorat en Odontologie

Sous la direction de Evelyne Vernet-Maury.

Soutenue en 1995

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La 4e de couverture indique : "Les travaux présentés dans cette thèse tentent d'apporter une contribution à certains aspects de la recherche sur la douleur chez l'Homme. Ils peuvent être regroupés en trois séries d'expériences : la première concerne l'étude des mécanismes physiologiques qui génèrent la douleur au niveau du récepteur pulpo-dentinaire. L'application de la technique d'électrophysiologie moléculaire (patch clamp) à des cellules issues de cultures de pulpes dentaires humaines nous a permis de mettre en évidence, sur certaines d'entre elles, des courants sodiques voltage­ dépendants TTX sensibles ; la deuxième s'intéresse à l'influence de l'anxiété sur la perception de la douleur objectivée par la mesure de trois seuils sensoriels (détection, douleur et tolérance) ; la troisième, enfin, évalue l'intérêt de nouveaux indices de quantification de l'activité du système nerveux autonome (SNA) pour mesurer la réponse à une stimulation douloureuse. La mise au point de nouveaux capteurs, associés à un système de traitement des si9naux original (Dr Dittmar), a permis de reconsidérer l'analyse des réponses végétatives grâce à l'enregistrement, en temps réel, de six paramètres SNA dont la quantification des variations s'est avérée pertinente pour refléter l'activation du SNA (Dr Vernet-Maury). Notre contribution personnelle à cette avancée méthodologique s'est manifestée à l'égard· de deux de ces paramètres :la résistance cutanée, par la définition et la validation d'un nouvel indice temporel (indice DPO) et le potentiel cutané avec l'étude des relations entre le signe des réponses, la charge émotionnelle du stimulus, l'anxiété basale du sujet et le niveau tonique du potentiel. En ce qui concerne la douleur, l'indice DPO permet une quantification aisée de la réponse à une stimulation nociceptive, dont il offre une véritable "image végétative". Grâce à lui, quatre modes de réponse à des stimulations d'intensité croissante ont été objectivées, expliquant ainsi l'absence de relation directe entre l'intensité du stimulus et l'activation du SNA. Les réponses en potentiel apportent des informations supplémentaires et différentes en raison de leur plus grande complexité de forme. Nous avons observé que 1eur motif semble être caractéristique du sujet et, qu'à niveau tonique de potentiel égal, une réponse négative reflèterait une charge émotionnelle plus forte qu'une réponse positive. "


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (167-XXIX f.)
  • Annexes : Bibliographie f. [19]

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque d'odontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : E 55
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 4961
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : BIUM Odontologie 1995LYO1DE02

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995LYO1DE02
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.