Apport de l'amplification moléculaire à l'étude de la biologie du virus de la maladie virale hémorragique du lapin (VHDV)

par Caroline Guittre

Thèse de doctorat en Sciences. Microbiologie

Sous la direction de Lucyna Cova.

Soutenue en 1995

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Lucyna Cova.


  • Résumé

    Le virus responsable de la maladie virale hemorragique du lapin (vhdv) causant une mortalite tres importante dans les populations de lapins domestiques et sauvages, est un membre de la famille des calicivirus dont le genome est constitue d'un arn simple brin de 8 kb. Pour ameliorer le diagnostic de vhd qui repose actuellement sur un test d'hemagglutination et un test elisa, nous avons mis au point une pcr (polymerase chain reaction) couplee a une transcription reverse (rt-pcr). En amplifiant plusieurs portions (1 portion dans la partie 5' et 3 en 3') du genome du vhdv, nous avons montre que cette methode permet de detecter de maniere efficace et rapide le virus dans des echantillons d'origines geographiques differentes (france, egypte). Les pcr effectuees sur differentes portions du genome sont capables de mettre en evidence de 3 a 12 copies d'adnc du vhdv et par comparaison avec l'elisa, la pcr se montre au moins 10 000 fois plus sensible. Pour etudier la variabilite du vhdv, nous avons utilise la pcr couplee au sequencage dans la partie 5' et 3' du genome et mis en evidence une grande conservation entre differents isolats (francais, allemand et egyptien) ; ainsi, au niveau de la sequence en acides amines l'homologie est de 95% en 5' a 98,7% dans la partie 3' de la capside. Pour connaitre les etapes precoces de l'infection par le vhdv, nous avons suivi par pcr la presence du virus au niveau de differents organes (foie, rate, poumon, rein, amygdale, nud lymphatique) apres une infection experimentale. La localisation primaire du virus se situe dans le foie et la rate, infectes des 18h apres inoculation du virus, alors que le vhdv n'est detecte dans les autres organes qu'a partir de 36h. Parallelement aux etudes precedentes, nous avons amplifie le gene codant pour la proteine de capside a l'aide d'une rt-pcr en une seule etape ou par pcr avec des amorces chevauchantes afin de mettre au point un vaccin. Le fragment obtenu a ete clone dans un vecteur copac avant de subir une recombinaison homologue avec une souche attenuee de la vaccine (nyvac), afin d'obtenir un recombinant vaccine-vhdv. L'etude de l'efficacite de ce vaccin recombinant chez le lapin montre qu'il assure une seroconversion et une protection contre l'epreuve virulente apres seulement une injection intradermique

  • Titre traduit

    Contribution of the polymerase chain reaction to the study of rabbit hemorrhagic disease virus (rhdv) biology


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (66 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 57-65

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995LYO10255
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.