Les mirages gravitationnels quadruples et leurs applications cosmologiques : utilisation du spectrographe intégral de champ T.I.G.E.R.

par Christian Fitte

Thèse de doctorat en Sciences. Astrophysique

Sous la direction de Roland Bacon.

Soutenue en 1995

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Roland Bacon.


  • Résumé

    Les mirages gravitationnels de sources (quasi)-ponctuelles, quasars ou noyaux actifs, sont une consequence extreme de la deformation de l'espace-temps au voisinage de galaxies d'avant-plan: en jouant le role de lentille gravitationnelle pour les rayons lumineux, leur masse peut entrainer une demultiplication de l'image source. En particulier, lorsqu'existent quatre images-mirages fortement amplifiees, le nombre eleve d'observables independants laisse esperer d'importantes retombees astrophysiques concernant les zones emissives compactes des quasars, les masses lumineuses ou sombres des galaxies deflectrices, ou les parametres cosmologiques regissant notre univers. Le spectrographe integral de champ t. I. G. E. R. , que nous avons utilise, est particulierement bien adapte a l'etude de ces systemes compacts et complexes. Nous avons pu exploiter les hautes resolutions spatiales autorisees par le canada-france-hawai-telescope et cartographier en deux dimensions les grandeurs physiques interessantes dans un intervalle spectral donne. Suite aux observations de la croix d'einstein (2237+0305) et du trefle a quatre feuilles (1413+1117), l'etude de l'energie emise d'une part dans le continuum et d'autre part dans les raies d'emission nous a permis de mesurer, pour chaque image, les effets de scintillation gravitationnelle dus aux masses compactes constituant le deflecteur. Il a egalement ete possible de mieux separer, et donc caracteriser, les images de la source et celle de la galaxie lentille ainsi que de deduire les rapports d'amplification moyens entre les differentes composantes du mirage. Grace a la meilleure modelisation de ces phenomenes ainsi facilitee par la spectrographie bidimensionnelle, nous avons calcule que les decalages temporels, consecutivement a une variation de la source, mesures entre les images de mirages plus disymetriques comme pg 1115+080 ou b 1422+231, devraient permettre de determiner plus precisement, et par une methode plus fiable, le taux d'expansion de l'univers ainsi que de contraindre son degre d'homogeneite ou la courbure de sa geometrie


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (169 f.)
  • Annexes : Bibliogr. f. 165-169

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Lyon. Bibliothèque.
  • Non disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Observatoire de Paris (Section de Meudon). Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : MMf.TFitte
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.