Chromatographie préparative en phase supercritique : étude des phénomènes liés à la surcharge de la colonne

par Jalel Neffati

Thèse de doctorat en Sciences. Chimie analytique

Sous la direction de Gérard Crétier.

Soutenue en 1995

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Gérard Crétier.


  • Résumé

    Afin d'etudier les phenomenes de surcharge qui conditionnent les criteres de recuperation (quantite recuperee, rendement et purete) en chromatographie preparative en phase supercritique (cpps) nous avons d'abord developpe deux techniques d'injection: le depot de l'echantillon sur precolonne avec evaporation du solvant avant injection et le couplage avec l'extraction par fluide supercritique. Ces methodes permettent d'eliminer les elargissements des profils d'elution exterieur a la surcharge et resultant de l'effet parasite du solvant liquide de l'echantillon. L'utilisation pratique de ces techniques d'injection est decrite en insistant sur les parametres de fonctionnement propres a chacune d'elles. La discussion des avantages et inconvenients des diverses methodologies montre que le couplage avec l'extraction par fluide supercritique, semble le plus performant pour introduire l'echantillon en tete de la colonne de separation. Les resultats obtenus concernant l'etude de la surcharge de la colonne chromatographique est generalement different de celui rencontre en chromatographie preparative en phase liquide (cppl), principalement du fait que la distribution des solutes entre la phase stationnaire et l'eluant supercritique n'est pas regie par la saturation de la phase stationnaire mais par la saturation de la phase mobile. L'investigation des phenomenes d'interferences entre solutes en ccps et leur comparaison avec ceux existant en cppl ont permis de montrer que, selon la composition de l'echantillon, les deux techniques peuvent etre complementaires: la separation d'une substance minoritaire eluee apres une substance majoritaire est plus facile en milieu supercritique a cause de l'effet de restriction qui est benefique pour la separation ; par contre, dans le cas d'une substance minoritaire eluee avant une substance majoritaire, la separation est plus facile en phase liqui de a cause de l'effet de deplacement qui contribue egalement a la separation


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (155 p.)
  • Annexes : Bibliogr. pagination multiple [10] p.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.