Régulation tissulaire et cellulaire du gène de la protéine P25 de Bombyx mori : études fonctionnelles in vivo

par Béatrice Horard

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Pierre Couble.

Soutenue en 1995

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Pierre Couble.


  • Résumé

    Le gene p25 de bombyx mori, codant une proteine de la soie, se caracterise par une regulation stricte de sa transcription dans le temps et l'espace. En effet, il est abondamment et exclusivement transcrit dans les cellules posterieures de la glande sericigene, et ceci, uniquement durant les periodes d'intermues larvaires. Dans le but d'apprehender les mecanismes moleculaires a l'origine de l'expression selective de p25, nous avons recherche les elements cis-regulateurs essentiels pour promouvoir in vivo cette activite specifique. Nous avons alors developpe un protocole de transfection des cellules sericigenes differenciees par biolistique. Ce protocole consiste a projeter, sur une glande sericigene prelevee extemporanement, des microprojectiles enrobes d'adn et acceleres a tres grande vitesse, l'organe ainsi traite etant ensuite reintroduit pour 48 heures dans une larve hote. De facon remarquable, la territorialite d'expression de p25 dans la glande sericigene est alors reproduite avec une tres grande efficacite. Par ce systeme d'expression transitoire, nous avons demontre que tous les elements essentiels a l'expression de p25 dans les cellules posterieures de la glande sericigene sont presents dans les 165 premieres paires de bases du promoteur. Dans cette region proximale, un element s'est avere indispensable a l'activation trancriptionnelle de p25. Il s'agit de l'element sgfb, defini auparavant par sa capacite a lier in vitro un facteur specifique des cellules sericigenes. Toutefois, notre analyse tend a demontrer qu'un element localise entre les positions -165 et -119 est requis en association avec l'element sgfb pour promouvoir le fonctionnement de p25 in vivo. De facon remarquable, les conclusions de cette analyse fonctionnelle peuvent etre correlees aux resultats de l'analyse de la structure chromatinienne entourant le gene p25. Parallelement a cette approche, l'etude du fonctionnement de p25 a ete abordee en utilisant la transgenese chez drosophila melanogaster. Cette etude a confirme que toutes les informations necessaires a la regionalisation de l'expression de p25 sont compris dans un court domaine de sequences proximales. De fait, nos resultats demontrent que malgre une divergence evolutive d'environ 250 millions d'annees, les mecanismes de regulation de l'expression des genes sont etonnamment conserves entre b. Mori et d. Melanogaster


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (70 f.)
  • Annexes : Bibliogr. non paginée [9] f. et notes bibliographiques dans chaque article

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.