L'activité locomotrice chez les trichogrammes (hyménoptères parasitoïdes) : variations circadiennes, variabilité génétique et épigénétique, implications dans la structure des populations

par François Pompanon

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Michel Boulétreau.

Soutenue en 1995

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Michel Boulétreau.


  • Résumé

    Chez les insectes parasitoides, l'activite locomotrice joue un role essentiel dans le deroulement du cycle de vie en intervenant dans la recherche de partenaires sexuels et d'hotes. L'activite locomotrices et ses variations temporelles circadiennes sont caracterisees chez des parasitoides oophages du genre trichogramma (hymenoptera: trichogrammatidae), ainsi que leurs variations genetiques et epigenetiques. Un systeme automatique d'analyse d'images effectuant le suivi individuel de plus de 80 insectes simultanement, pendant plusieurs jours, permet la mesure des rythmes d'activite. Sous photoperiode ld 12:12, les trichogrammes presentent des variations rythmiques circadiennes de l'activite et des parametres caracterisant leur trajectoire. Les caracteristiques du rythme varient selon le sexe, la population et l'espece. La persistance du rythme en libre cours (obscurite permanente) demontre son determinisme endogene. L'analyse des ressemblances entre individus apparentes et l'etude de lignees consanguines montrent l'existence d'une variabilite genetique du comportement locomoteur et de sa rythmicite. Le rythme d'activite est sensible aux variations de facteurs epigenetiques abiotiques (temperature, photoperiode) et biotiques (etat physiologique, presence d'hotes,). Cette variabilite permet une modulation du comportement en fonction de la situation environnementale. Par ailleurs, les adultes presentent un rythme journalier d'emergence. Les males emergent les premiers et ont leur maximum d'activite au moment de l'emergence des femelles avec lesquelles ils s'accouplent. La formation des couples au niveau des sites d'emergence favorise les croisements consanguins ce qui conditionne la structure genetique de la population. L'organisation temporelle des comportements a l'echelle circadienne constitue une adaptation aux variations cycliques (c'est-a-dire previsibles) de l'environnement ; sa modulation sous l'influence de stimuli d'origine externe ou interne permet une adaptation a des variations non previsibles de l'environnement. Ces mecanismes, qui contribuent a l'augmentation de la valeur adaptative des individus, sont impliques dans les relations intra et inter-specifiques et participent ainsi a la structuration des populations d'insectes parasitoides


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (176 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 153-176

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.