Analyses moléculaires du système pectinolytique de Sclerotinia sclerotiorum

par Laurence Fraissinet-Tachet

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Michel Fèvre.

Soutenue en 1995

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Michel Fèvre.


  • Résumé

    Ce travail a porte sur l'analyse biochimique et moleculaire des polygalacturonases produites in vivo et in planta par sclerotinia sclerotiorum. L'hybridation d'une banque d'adn genomique de sclerotinia sclerotiorum avec l'adnc d'un gene codant pour une endopolygalacturonase d'aspergillus niger a permis d'isoler plusieurs clones. La cartographie de restriction de ces clones et l'hybridation en southern-blot de l'adn genomique ont permis de mettre en evidence l'existence d'une famille de genes. Trois de ces genes nommes pg1, pg2 et pg3 ont ete clones et sequences. Ils codent pour trois endopolygalacturonases de pi neutre (7,2 ; 7,5 et 6,9 respectivement). Le caryotype electrophoretique de sclerotinia sclerotiorum, etabli par electrophorese en champ pulse, a montre que ces trois genes se localisent sur le chromosome de 1,6 mb de sclerotinia. L'etude de la production des polygalacturonases de ce champignon cultive in vitro sur differents substrats polysaccharidiques a revele que la synthese des differentes isoenzymes pectiques est: constitutive ; ou, reprimee en presence de glucose et induite par les polymeres pectiques et par l'acide galacturonique. Par ailleurs, la synthese des isoenzymes de pi neutre et basique, faiblement induite par les polymeres pectiques et par l'acide galacturonique, est fortement augmentee in planta lors de l'infection de cotyledons de tournesol. Cette forte production suggere que ces isoenzymes pourraient jouer un role important lors de la pathogenese. Une analyse par norhthern-blot et par rs-pcr a montre que l'expression des genes pg1, pg2 et pg3 est fortement augmentee in planta ; faiblement induite par les acides polygalacturonique et galacturonique et reprimee par le glucose. Ces resultats revelent que la synthese des polygalacturonases neutres pg1, pg2 et pg3 est principalement regulee au niveau transcriptionnel. Finalement, sclerotinia sclerotiorum a ete transforme avec des vecteurs plasmidiques conferant la resistance a l'hygromycine ou au benomyl. Si la majorite des transformants obtenus s'est revelee instable, la persistance de deux transformants, restes stables pendant plusieurs mois, permet d'envisager l'inactivation des genes pg par interruption de genes ou par la technique des arn antisens, afin d'evaluer le role exact de ses polygalacturonases au cours de la pathogenese

  • Titre traduit

    Molecular ananlysis of pectinolytic system from sclerotinia sclerotiorum


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (217 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 199-215

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995LYO10007
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.