Effet mitogénique de l'estradiol sur des lignées cellulaires cancéreuses mammaires : Etude du rôle des protéines plasmatiques de transport de l'estradiol

par Pierre Germain

Thèse de doctorat en Biochimie

Sous la direction de Gérard Habrioux et de G. MABRIOUX.


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L'objectif de ce travail etait d'etudier l'interaction et l'influence des proteines plasmatiques de transport de l'estradiol vis-a-vis des cellules cancereuses mammaires humaines mcf-7, en vue de determiner un modele d'etude n'utilisant pas le serum de veau ftal. Les techniques utilisees dans ce travail (cytometrie a balayage laser et microscopie confocale pour l'etude des interactions, la bioluminescence pour l'etude de l'influence d'effecteurs) se sont revelees tres adaptees et performantes. Les differents resultats peuvent se resumer ainsi: - l'estradiol interagit avec la membrane plasmique des cellules mcf-7 au niveau de sites specifiques - les proteines plasmatiques de transport de l'estradiol (albumine, sex hormone binding protein) interagissent avec les cellules cancereuses mammaires. En accord avec les travaux presentes par plusieurs auteurs, nous avons observe que la sbp se lie aux cellules mcf-7. En outre, la sbp est internalisee par les cellules mda-mb 231. A notre connaissance, une telle observation n'a jamais ete decrite pour une lignee re-negative. Enfin, nous avons constate que l'albumine s'internalise dans ces deux lignees, ce qui represente un resultat original et suggere un role metabolique intracellulaire de l'albumine. Nous nous sommes donc attaches a determiner l'influence de l'albumine sur la croissance des cellules mcf-7 et sur l'expression d'un gene estrogeno-dependant (gene codant la luciferase dans une lignee mvln). Les resultats obtenus sont les suivants: - l'albumine est un facteur qui permet d'observer l'effet mitogene de l'estradiol sur la croissance des cellules mcf-7 - cet effet est comparable a celui exerce par le serum de veau ftal desteroide - l'albumine reduit d'une maniere dose-dependante l'induction de luciferase dans les cellules mvln et limite l'action de l'estradiol, mais aussi du tamoxifene, vis-a-vis de ces cellules - l'induction par l'estradiol de la transcription, in vitro, semble etre le resultat de regulations, ce qui se traduit par des signaux post-transcriptionnels variables dans le temps - une bonne correlation existe entre l'induction de la luciferase dans les cellules mvln et les croissances observees pour les cellules mcf-7 quels que soient les effecteurs etudies dans ce travail. En ce qui concerne le modele d'etude recherche, nous pouvons proposer le suivant: - entretien des cellules dans un milieu svf 5% - au moment de l'experimentation, rincage des cellules avec du pbs - addition des effecteurs dans un milieu mem contenant de la transferrine (10mg/l), de l'insuline (5 mg/l), et de l'albumine 5g/l - la mesure du signal luminescent peut alors se faire apres 3 heures d'incubation (effet rapide de l'effecteur) ou apres 40 heures d'incubation (apres mise en jeu de regulations). La simplicite de composition du milieu defini utilise (tia) permettra de determiner l'influence de divers effecteurs (peptides de croissances, steroides, facteurs d'attachement) sur l'activite du recepteur aux estrogenes

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 182 p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Sciences et Techniques). Service Commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.