Synthèse des cytokines de type 1 et de type 2 par les éosinophiles humains : relations avec la pathologie

par Bouchaïb Lamkhioued

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé. Immunologie

Sous la direction de Mickaël Capron.

Soutenue en 1995

à Lille 1 .


  • Résumé

    En un siècle, l'éosinophile est passé du statut du phagocyte mal caractérisé, à celui de cellule à part entière dans la réponse immunitaire et inflammatoire. Grâce à ses récepteurs membranaires et grâce au relargage de facteurs solubles et de cytokines, l'éosinophile assure des interactions multiples avec les différentes cellules du système immunitaire et traduit les signaux reçus en une variété d'activités cellulaires. Nos travaux ont contribué à la mise en évidence d'un nouveau récepteur pour l'IgA sécrétoire (récepteur pour le composant sécrétoire de 15 kDa) ainsi qu'à la caractérisation moléculaire du récepteur pour le fragment Fc des IgA (Fc[alpha]R). Dans cette étude nous avons aussi considéré l'activation des éosinophiles via ces deux récepteurs qui rendent compte de la cytotoxicité de cette cellule dans les réactions dépendantes de l'IgA et de la dégranulation préférentielle des éosinophiles par les IgA sécrétoires par rapport aux IgA monomériques. L'ensemble de ces résultats apporte des arguments en faveur du rôle de l'éosinophile dans l'immunité muqueuse souvent associée aux immunoglobulines A sécrétoires. L'essentiel des aspects pluripotentiels de l'éosinophile, notamment sa capacité à synthétiser des cytokines, a été appréhendé dans des situations pathologiques ou les activités des cytokines semblent jouer un rôle crucial comme signaux d'activation cellulaire avec des conséquences fonctionnelles variables. Nous avons démontré par différentes approches méthodologiques, que les éosinophiles de patients présentant un syndrome hyperéosinophilique sont capables non seulement de produire des cytokines dites de type 2 (IL-4, IL-5 et IL-10) mais aussi de type 1 (IFNgamma). L'étude des profils de cytokines, montre l'existence de deux sous-populations d'éosinophiles. Comme il a été démontré pour les lymphocytes CD4+ et récemment pour les lymphocytes CD8+, nous avons remarqué l'existence d'une sous-population synthétisant exclusivement l'IFNgamma et une autre prédominante, coexprimant l'IL-4, l'IL-5 et l'IL-10. Nous avons pu observer en parallèle, que les éosinophiles d'un patient asthmatique, produisent de l'IL-4, l'IL-5 et l'IL-10. Par double RT-PCR in situ, nous avons démontré une coexpression de ces trois cytokines par une même population d'éosinophiles. Par la technique d'immunomarquage et par RT-PCR in situ, nous avons démontré que les éosinophiles périphériques et tissulaires de patients présentant une pemphigoïde bulleuse, expriment l'ARNm codant pour l'IFNgamma ainsi que la protéine correspondante. L'examen par microscopie électronique de l'immunomarquage des éosinophiles, révèle la présence de l'IFNgamma au niveau granulaire comme cela a été démontré pour plusieurs cytokines. A la notion d'hétérogénéités cytologique et fonctionnelle des éosinophiles déjà évoquées, nos travaux souligne une nouvelle hétérogénéité associée à la synthèse différentielle des différentes cytokines et plaide en faveur d'un mécanisme plus général démontré initialement chez les lymphocytes T CD4+ et élargi par la suite aux lymphocytes CD8+.

  • Titre traduit

    Synthesis of type 1 and type 2 cytokines by human eosinophils : relationship with pathology


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (210 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 184-210

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1995-385
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.