Développement d'un BCG recombinant exprimant la glutathion S-transférase de Schistosoma mansoni dans le cadre d'une stratégie vaccinale contre la schistosomiase

par Laurent Kremer

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de André Capron.

Soutenue en 1995

à Lille 1 .


  • Résumé

    La bilharziose représente actuellement la deuxième endémie parasitaire au monde après le paludisme. Dans le but de réduire la pathologie et de limiter la transmission de la maladie, une protéine de 28 kDa produite par Schistosoma mansoni et possédant une activité glutathion S-transférase (Sm28GST) constitue un candidat vaccinal très prometteur. Dans le cadre d'une démarche destinée à augmenter les potentialités vaccinales de la Sm28GST contre la bilharziose, nous avons développé un système basé sur l'utilisation d'un BCG recombinant exprimant la Sm28GST. Le BCG offre, en effet, de multiples avantages en tant que vecteur vaccinal. Il représente à l'heure actuelle le vaccin le plus administré chez l'homme, avec un taux d'effets secondaires relativement faible. Il peut être administré dès la naissance et engendre une immunité durable pendant plusieurs années. Par ailleurs, il constitue un puissant adjuvant. L'objectif de ce travail a tout d'abord consisté à étudier et analyser la région promotrice de l'antigène 85A de M. Tuberculosis que nous avons alors utilisé pour exprimer et sécréter la Sm28GST chez le BCG. Cette souche recombinante est capable d'induire chez des souris une réponse cellulaire spécifique mais de faible intensité contre la Sm28GST. Par contre, des souris immunisées avec un BCG recombinant exprimant la Sm28GST sous forme cytoplasmique (sous contrôle du promoteur hsp60 de BCG) développent une importante réponse humorale anti-Sm28GST. De plus, nous avons mis en évidence la présence d'anticorps inhibant l'activité enzymatique de la Sm28GST, une particularité corrélée à une réduction de la fécondité des vers et de la viabilité des oeufs. Les gènes conférant la résistance aux antibiotiques sont fréquemment utilisés pour sélectionner et maintenir le plasmide au sein de la bactérie. Malheureusement, l'usage de tels gènes n'est pas compatible avec la vaccination chez l'homme. Afin de contourner ce problème nous avons développé un système de sélection basé sur la résistance aux composés mercuriels. L'identification de promoteurs mycobactériens inductibles in vivo dans la cellule hôte infectée devrait permettre d'optimiser l'expression de protéines recombinantes dans le BCG. Dans ce but, nous avons développé un outil puissant basé sur l'utilisation de la « Green Fluorescent Protein » (GFP) chez le BCG. Ce marqueur est particulièrement intéressant puisqu'il nous a également permis de visualiser les mycobactéries fluorescentes au sein des macrophages infectes. Afin d'éviter la perte du plasmide porte par le BCG recombinant dans l'organisme immunise, nous avons développé un système génétique permettant la stabilisation de l'information exogène dans le chromosome du BCG par recombinaison homologue. L'intégration intrachromosomique d'un fragment d'ADN ne nécessite plus l'utilisation d'une pression de sélection continue. Cette méthodologie ouvre également la voie sur l'interruption des gènes mycobactériens, une technique particulièrement efficace pour déterminer la fonction de certaines protéines.

  • Titre traduit

    Development of recombinant BCG expressing the glutathione S-transferase of Schistosoma mansoni as a vaccine strategy against schistosomiasis


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (143 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 109-138

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Lilliad Learning Center Innovation (Villeneuve d'Ascq, Nord).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1995-379
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.