Dynamique sédimentaire en domaine macrotidal : exemple du littoral du Nord de la France (Dunkerque)

par Corinne Corbau

Thèse de doctorat en Géologie et géochimie sédimentaire

Sous la direction de Hervé Chamley.

Soutenue en 1995

à Lille 1 .


  • Résumé

    Ce mémoire présente les résultats de l'étude de la dynamique sédimentaire des fonds marins et de l'estran du littoral dunkerquois. Le secteur, qui s'étend sur une longueur de 35 km entre l'avant-port Ouest de Dunkerque et la frontière franco-belge, est orienté WSW-ENE et caractérisé par une alternance de secteurs urbanisés et naturels. Les plages sont larges d'environ 400 m et montrent des systèmes de barres et de bâches plus ou moins bien développés. Les fonds marins se caractérisent par des alignements de bancs sableux sub-parallèles à la côte et sub-émergeants. Prélèvements d'échantillons, relevés topographiques et bathymétriques, prospection sismique très haute résolution, traçage fluorescent sont les principales techniques qui ont été mises en oeuvre pour mener à bien cette étude, initiée et financée par le S. I. L. E. (Syndicat Intercommunal du Littoral Est dunkerquois). L'ensemble des données recueillies pendant l'étude (entre 1991 et 1994) met en évidence une certaine stabilité du secteur. Il convient de signaler toutefois qu'aucune tempête sévère n'a affecté le littoral au cours de la période considérée. L'étude démontre que la dynamique sédimentaire est contrôlée par une interaction entre les facteurs naturels et les facteurs d'origine anthropique : la répartition des sédiments est contrôlée par la morphologie des fonds. A des fonds inférieures à 10 m le sable est bien classé et fin, à des fonds de plus de 10 m, le sable est mal classé, plus grossier ou plus fin. Sur les plages, le sable est bien classé et fin, et un gradient de granulométrie croissante vers le haut de plage est observée. L'énergie de la houle frontale se concentre à Malo-les-Bains et Bray-Dunes qui sont alors en érosion. Les houles de tempête semblent induire une migration des bancs vers la côte. Les bancs modifient la trajectoire des courants de marée. Les courants associés aux fortes marées sont déviés vers certains secteurs de la côte et provoquent leur érosion. L'influence des facteurs anthropiques est quant à elle plus complexe : les jetées du port Est créent en aval courant une zone d'ombre siège d'une sédimentation plus fine, affectée parfois fortement par des processus d'érosion. Les brise-lames modifient complètement la dynamique naturelle de la plage située en arrière et ne préviennent pas dans tous les cas de l'érosion. Enfin l'alternance des secteurs naturels et endigués se traduit par une disposition des phénomènes d'érosion et de sédimentation respectivement aléatoires et en bandes sub-parallèles à la côte.

  • Titre traduit

    Sedimentary dynamics in a macrotidal area : example from the northern french coast (Dunkerque)


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (222 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 185-200

Où se trouve cette thèse ?