Caractérisation moléculaire de l'oncogène LAZ3, impliqué dans les translocations récurrentes de la région chromosomique 3q27, dans les lymphomes non hodgkiniens

par Clotilde Deweindt

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Jean-Pierre Kerckaert.

Soutenue en 1995

à Lille 1 .


  • Résumé

    Nous avons cloné la région de cassure en 3q27 et identifié un « cluster » de points de cassure de 3 kb nommé MTC (« Major Translocation Cluster »). Nous avons isole un gène, LAZ3 (également dénommé BCL6), impliqué dans les translocations chromosomiques de la bande 3q27, qui concerne 30 à 40% des Lymphomes Diffus à Grandes Cellules (LDGC) et 13% des Lymphomes Folliculaires (LF). Nous observons que les translocations en 3q27 n'affectent pas la capacité codante de ce gène mais le placent sous le contrôle de promoteurs hétérologues constitutifs. Un travail en collaboration, a permis la définition d'une séquence nucléotidique qui, in vitro, fixe spécifiquement la protéine LAZ3. La protéine LAZ3 de 79 kDa présente 6 motifs en doigts de zinc dans sa partie C-terminale séparés par des liaisons H/C qui l'apparentent aux protéines de la famille Krüppel. Les 120 acides aminés N-terminaux de LAZ3, globalement hydrophobes, représentent un domaine récemment caractérisé comme un domaine d'interaction protéine-protéine, nommé BTB/POZ (Bric à Brac, Tramtrack, Broad complex/Poxvirus Zinc finger), retrouvé parmi des protéines se liant à l'actine ou à l'ADN. L'utilisation en immunofluorescence d'anticorps polyclonaux dirigés contre 2 domaines de la protéine LAZ3, montre la capacité potentielle de cette protéine à former des structures nucléaires discrètes de forme et de taille variable. Une étude définissant les domaines participant à la localisation nucléaire de la protéine montre que le domaine BTB/POZ est requis pour la localisation nucléaire ponctuée de ce facteur. LAZ3 présente également des propriétés de régulateur transcriptionnel, la région BTB/POZ pouvant agir comme un domaine autonome de répression. De par sa localisation nucléaire ponctuée et sa capacité à réprimer la transcription, LAZ3 ressemble très fortement aux protéines de Drosophile du groupe Polycomb, impliquées dans la répression transcriptionnelle de la chromatine et à deux autres protéines BTB/POZ(GAGA et E(var)3-93D) qui sont responsables du phénomène de décondensation de la chromatine. En conclusion, la fonction de LAZ3 qui demeure assez mystérieuse, n'est probablement pas celle d'un facteur de transcription classique.

  • Titre traduit

    Molecular caracterization of the LAZ3 oncogene, involved in 3q27 recurring chromosomal translocations, in non Hodgkin lymphomas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (196 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 178-196

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Lilliad Learning Center Innovation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1995-247

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995LIL10128
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.