Caractérisation d'un membre de la famille ETS, le facteur de transcription ERM : propriétés de liaison à l'ADN et pouvoir transactivateur

par Marie-Pierre Laget

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de Dominique Stéhelin.

Soutenue en 1995

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'objectif de ce travail a été la caractérisation de la structure et de la fonction du facteur de transcription ERM, plus particulièrement de son domaine de liaison à l'ADN et de ses domaines responsables de la transactivation. ERM constitue avec PEA3 et ER81 le groupe PEA3 appartenant à la famille ETS. Une région d'environ 85 acides aminés, baptisée domaine ETS, constitue le signe de reconnaissance de cette famille. Le domaine ETS porte l'activité de liaison à l'ADN et toutes les protéines. ETS se lient à un motif riche en purine GGA. Une relative spécificité de reconnaissance est assignée à chaque membre de la famille par la nature des nucléotides flanquant ce noyau. Le domaine ETS ne présente aucune identité de séquence avec les domaines de liaison à l'ADN déjà caracterisés. Grâce à la méthode de « Hydrophobic Cluster Analysis », nous avons prédit que le domaine ETS était organisé en cinq hélices comprenant peut-être un motif hélice-coude-hélice. Nous nous sommes ensuite attachés à l'étude de l'effet de mutations ponctuelles dans le domaine ETS de ERM. Puis nous avons délimité deux domaines diminuant l'activité de liaison à l'ADN de ERM ; une zone située dans la région carboxy-terminale de ERM (Ct) et l'autre localisée dans la partie centrale (domaine nomme ADID) inhibent de manière indépendante la fixation à l'ADN de ERM. L'activation transcriptionnelle par ERM requiert la présence d'un peptide correspondant aux 72 premiers acides aminés de ERM (Alpha) qui recouvre le domaine riche en résidus acides conservé entre les trois membres actuellement connus du groupe PEA3. La transactivation par [Alpha] est réprimée par l'expression du domaine transactivateur de VP16, ce qui indique que [Alpha] et VP16 possèdent probablement des cofacteurs communs présents en quantité limitante. [Alpha] présente une activité intrinsèque d'augmentation de la transcription au même titre que le second domaine transactivateur de ERM, Ct. Ct possède donc un rôle double puisqu'il exhibe une activité d'inhibition de la liaison à l'ADN. Contrairement à celle de [Alpha] , l'activité de Ct n'est pas réprimée par l'expression de VP16. [Alpha] et Ct fonctionnent en synergie pour augmenter la transcription, ce qui confirme qu'ils n'agissent pas par les mêmes mécanismes. La séquence correspondant à [Alpha] et à Ct ne semble pas conservée au sein de la famille ETS, indiquant que la spécificité de ERM repose sur des modes de fonctionnement distincts et sur des interactions avec des cofacteurs spécifiques.

  • Titre traduit

    Characterization of the ETS transcription factor family member ERM : DNA-binding ability and transactivation potential


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (168 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 145-168

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Lilliad Learning Center Innovation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1995-235

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1995LIL10121
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.