Effet de l'halothane sur les propriétés mécaniques intrinsèques du muscle squelettique : application à l'hyperthermie maligne

par Etchrivi Sassou-Toussaint

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Pascal Adnet.

Soutenue en 1995

à Lille 1 .


  • Résumé

    L'hyperthermie maligne (hm) est une myopathie génétiquement déterminée. L'anomalie génétique est situé sur le chromosome 19 (locus q12-13. 2) proche de celui codant pour le récepteur à la ryanodine. La susceptibilité à l'hm est dépistée par des tests de contracture musculaire halothane-caféine réalisés in vitro sur des biopsies musculaires. La première partie de cette étude a permis de mettre en évidence la relation qui existe entre la contracture et les paramètres mécaniques du couplage contraction-relaxation et leurs modifications respectives chez le muscle squelettique sensible à l'hm. Nous avons montré que l'halothane exerce un effet lusitrope négatif sur le muscle sensible à l'hm sans modifier les paramètres d'inotropie alors qu'il améliore les paramètres de contractilité sur le muscle normal. La vératrine (agoniste sodique) et l'acide cyclopiazonique (cpa) (inhibiteur de la ca2+-atpase) potentialisent la contracture induite par l'halothane sur le muscle sensible à l'hm, renforcent ses effets lusitropes négatifs et entraînent le développement d'un effet inotrope négatif. Ces effets peuvent s'interpréter comme une modification des propriétés mécaniques intrinsèques du muscle. La seconde partie de notre étude a montré que l'halothane active la libération du calcium par le réticulum sarcoplamique (rs). Les fibres pelées de type I (lente) et de type II (rapide) provenant des sujets sensibles à l'hm présentent une grande réactivité à l'halothane comparée à celle des sujets non sensibles à l'hm et ceci indépendamment du type de fibre (I ou II). L'halothane diminue la sensibilité au calcium des protéines contractiles et la tension maximale des fibres de type I, mais n'a aucun effet sur les fibres de type II. En conclusion, nos résultats suggèrent que la contracture se développant dans les muscles sensibles à l'hm est étroitement liée à une modification des propriétés mécaniques intrinsèques des muscles sensibles à l'hm. Une hypersensibilité du canal calcique réticulaire serait à l'origine de l'hyperréactivité à l'halothane du muscle sensible à l'hyperthermie maligne.

  • Titre traduit

    Malignant hyperthermia : halothane effects on intrinsic mechanical properties of human skeletal muscle


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple [119] f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 59-71

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université des sciences et technologies de Lille (Villeneuve d'Ascq, Nord). Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1995-89
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.