Polaritons de surfaces et d'interfaces dans les hétérostructures lamellaires : couches adsorbées, multicouches et super-réseaux. Extension aux ondes optiques

par Mamadou Lamarana Bah

Thèse de doctorat en Sciences des matériaux

Sous la direction de Léonard Dobrzynski.

Soutenue en 1995

à Lille 1 .


  • Résumé

    Ce travail a pour objet l'étude des phonon-polaritons de polarisation p et des ondes optiques de polarisation s dans des systèmes composites constitués de matériaux diélectriques isotropes tels que: simple interface, lame mince, double interface, super-réseaux. Les phonon-polaritons sont obtenus par le couplage du champ électromagnétique (photon) avec les phonons optiques d'un milieu condensé. Sans ce couplage, on parle alors d'ondes optiques (ou photons). La polarisation p suppose que le champ électrique se trouve dans le plan saggital (plan défini par le vecteur d'onde et la normale aux interfaces), tandis que pour la polarisation s, le champ électrique est perpendiculaire au plan saggital. Un chapitre de ce travail est consacré à l'étude des phonon-polaritons localisés d'interface et de surface, et des modes confinés dans les films minces diélectriques insères. Dans ce dernier cas, nos résultats mettent en évidence une dépendance des modes confinés avec l'épaisseur et la nature de la couche mince prise en sandwich entre deux matériaux diélectriques semi-infinis. Nous avons aussi étudié la dispersion des phonon-polaritons dans les super-réseaux. Les résultats obtenus révèlent que la création de surfaces libres et d'interfaces induit des modes localisés de surface et d'interface. Dans le cas spécifique du super-réseau semi-infini recouvert d'une couche d'encapsulage, il a été montré que ces modes dépendent fortement de l'épaisseur et de la nature de la couche adsorbée. La détermination des fonctions réponses (de green) a permis le calcul analytique des densités d'états locales et totales. Finalement, la dispersion des modes optiques localisés et résonnants et leur distribution spatiale ou densités d'états, ont été examinées aussi bien dans le cas d'un super-réseau semi-infini recouvert d'une couche d'encapsulage différente des couches de volume, que dans celui d'une interface super-réseau/substrat

  • Titre traduit

    Surface and interface polaritons in heterostructures : adsorbed layers, multilayers and superlattices. Extension to optical waves


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (176 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. à la suite de chaque chapitre

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Lilliad Learning Center Innovation (Villeneuve d'Ascq, Nord).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 50376-1995-67
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.