Nouvelle voie d'acces a des furylcarbinols optiquement actifs en vue de preparer des pseudo-nucleosides

par LAURENT GIRODIER

Thèse de doctorat en Chimie

Sous la direction de Francis Rouessac.

Soutenue en 1995

à Le Mans .


  • Résumé

    Ce travail est axe sur la synthese de 2-furylcarbinols optiquement purs precurseurs de pseudo-nucleosides susceptibles de posseder une activite pharmacologique. Une revue des methodes donnant acces a ces 2-furylcarbinols non racemiques a permis de constater que l'enantioselectivite etait souvent incomplete. Afin d'obtenir des composes optiquement purs, une nouvelle voie incluant une etape d'addition diastereoselective induite depuis l'heterocycle a ete envisagee. Dans cet objectif, une methode de preparation de molecules comportant un groupement sulfoxyde optiquement pur greffe sur l'heterocycle a ete mise au point. De bons exces diastereoisomeriques ont ete obtenus apres etude systematique de l'influence de differents facteurs lors des reactions d'addition. Les 2-furylcarbinols optiquement purs ont ete isoles apres separation chromatographique puis desulfinylation. Cette methodologie a permis non seulement de preparer des 2-furylcarbinols de configuration connue mais aussi des 3-furylcarbinols chiraux pour la premiere fois. L'oxydation des 2-furylcarbinols a conduit aux 6-hydroxy-2-alkyl(ou aryl)-2h-pyran-3-ones. La separation des anomeres formes a pu etre realisee apres esterification de la fonction alcool. Une etude conduite en serie racemique a montre qu'il etait possible de fixer des bases nucleiques sur ces pyranones grace au triflate de trimethylsilyle. Les analogues de nucleosides obtenus sous forme de melanges sont cependant difficilement separables. Cette approche originale constitue une nouvelle voie d'acces a des dihydropyranones-nucleosides, ou la partie enone conjuguee, demeuree intacte apres couplage, permet d'envisager des transformations ulterieures


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 148 P.
  • Annexes : 202 REF.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université du Maine. Service commun de documentation. Section Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : Th.S.1910
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.