Etude des propriétés magnétiques d'agrégats auto-organisés d'ErAs par analyse statistique du bruit télégraphique

par Frédéric Coppinger

Thèse de doctorat en Physique et structure des solides

Sous la direction de Jean-Claude Portal.

Soutenue en 1995

à Toulouse, INSA .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Dans ce travail, les proprietes mesoscopiques d'echantillons contenant des agregats auto-organises d'eras sont utilisees pour mesurer les petites aimantations de ces agregats et l'effet tunnel macroscopique. Lors de la croissance par epitaxie par jets moleculaires, l'erbium precipite avec l'arsenic pour former des agregats d'eras. En faisant varier les conditions de croissance, il est possible d'obtenir soit des points soit des fils quantiques (3 nm de diametre) dans une matrice de gaas. Les phenomenes de fluctuations de conductance universelles dus aux interferences des fonctions d'ondes des porteurs lorsqu'ils traversent la structure montrent la nature mesocopique de la conduction a travers ces echantillons. En plus de ces fluctuations, des instabilites (sauts soudains dans la resistance) apparaissent a faible temperature et a champ magnetique modere. Ces instabilites sont dues a un changement d'etat local dans l'echantillon et sont visibles grace a la nature mesoscopique du transport. Il est montre que ces instabilites sont correlees aux proprietes magnetiques de l'eras. Ces sauts peuvent aussi se produire en fonction du temps et sont alors appeles bruit telegraphique. Une analyse statistique de ce phenomene confirme son origine magnetique. Ces analyses montrent que le bruit telegraphique est du a la rotation de l'aimantation entre deux etats metastables dans un agregat d'eras. Elles permettent de mesurer les petites aimantations portees par les quelques spins non-compenses sur la surface d'un agregat antiferromagnetique d'eras. Finalement, l'effet tunnel de l'aimantation d'un agregat a travers la barriere d'energie magnetique est presente. Ce phenomene est aussi appele effet tunnel macroscopique a cause du grand nombre de spins qui traversent simultanement la barriere par effet tunnel

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : v-157 f

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées. Bibliothèque centrale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 1995/351/COP
  • Bibliothèque :
  • Accessible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.