Empreinte genomique dans l'embryon préimplantatoire de souris : étude de la méthylation de l'ADN et recherche de nouveaux gènes soumis à l'empreinte

par Sylvie Croteau

Thèse de doctorat en Biologie moléculaire et cellulaire

Sous la direction de Yves Ménézo.


  • Résumé

    Une méthode simple et rapide d'activation de l'ovocyte par l'ionophore calcique permet de disposer d'un modèle expérimental pour l'étude de l'empreinte génomique : l'embryon parthénogénétique, qui ne possède qu'un génome d'origine maternelle. La comparaison avec l'embryon caryogame (génomes paternel et maternel) permet d'évaluer l'importance de chaque génome pour les fonctions étudiées. Les résultats des dosages de la S-Adénosyl-Méthionine (cofacteur des méthylases), de la S-Adénosyl-Homocystéine (produit des transméthylations), de l'activité ADN méthyltransférase et du taux de méthylation de l'ADN génomique au cours du développement préimplantatoire sont comparables dans l'embryon parthénogénétique et dans l'embryon caryogame. Ainsi, le parthénote possède de bonnes potentialités de régulation de la méthylation de l'ADN et il ne présente pas d'anomalie pour les voies métaboliques en amont de l'ADN méthyltransférase. Quelle que soit l'approche expérimentale utilisée, le développement préimplantatoire se caractérise par une déméthylation de l'ADN, qui semble être un prérequis à l'établissement des profils de méthylation spécifiques des lignées cellulaires différenciées. Les profils d'expression des gènes de trois facteurs de croissance (Transforming growth factor-alpha, transforming growth factor-betal et transforming growth factorbeta2) ont été suivis pendant le développement préimplantatoire par hybridation in situ fluorescente. Ils sont similaires dans dans les deux types d'embryons, ce qui exclut une empreinte maternelle pour ces trois gènes.

  • Titre traduit

    = Genomic imprinting in preimplantation mou se embryo : DNA methylation studies and search for new imprinted genes


  • Résumé

    [A simple and rapid method was used ta activate mouse ovocytes with calcium ionophore. So, we could have an experimental tool to study genomic imprinting by comparing two different sets of embryos: parthenogenetic embryo, that has only a maternal genome and caryogamic embryos, that has bath a maternal and a paternal genome. Dosages of S-Adenosyl methionine (methylase cofactor), S-Adenosyl-Homocysteine (transmethylation product), DNA methyltransferase activity and methylation level of genomic DNA gave similar results for parthenogenetic (maternal genome only) and caryogamie (maternai and paternal genomes) preimplantation embryos. This demonstrates that parthenogenotes are able to regulate DNA methylation and that there is no lack upstream the DNA methyltransferase. Whatever the experimental approach used, preimplantation development is characterised by DNA demethylation, that seems necessary to establish specific methylation patterns of differentiated cell lines. Expression patterns of three growth factor genes (Transforming growth factor-alpha, transforming growth factor-betal et transforming growth factor-beta2) were followed during preimplantation development using fluorescent in situ hybridisation. These patterns were similar in both types of embryos, suggesting that none of these three genes is maternally imprinted. ]

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (158 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Institut national des sciences appliquées (Villeurbanne, Rhône). Service Commun de la Documentation Doc'INSA.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : C.83(1805)
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.